Pour que reviennent “Les jours HEUREUX”*

         Dimanche 9 juin les urnes ont parlé. Après avoir fait notre devoir civique on s’apprêtait à passer un après-midi tranquille devant la finale de Roland-Garros …A 18h00 nous assistions médusés au dépouillement en marie et là, pour la première fois, le RN arrive en tête dans notre commune. A 20 heures, c’est la confirmation au niveau national, deuxième claque… Une heure plus tard, Emmanuel Macron Président de la République utilise son droit de dissolution de l’Assemblée Nationale, les 30 juin et 7 juillet 2024, nous revoterons. D’européen, l’enjeu est devenu National. Le Président   nous assène un 3e coup. Il est 21 heures notre équipe a un genou à terre…

         Le lendemain au travail, les langues se délient. Pour nous c’est un coup de massue, pour d’autres c’est une victoire. Il n’y a plus de vote honteux et le vote RN n’est plus un vote de contestation mais est bien un vote d’adhésion.

Alors que faire ?

         Expliquer, argumenter, déconstruire tous ces mots, toutes ces actions n’ont plus vraiment de prise, il faut donc envisager autre chose en étant force de proposition.

         A nos yeux la solution vient d’un terme qui va droit à notre cœur « le Front Populaire » En 1936 cette union avait soulevé un formidable espoir dans le cœur du peuple de Gauche et avait conduit à des avancées sociales extraordinaires.

         Face à une situation inédite, le jeudi 13 juin, tous les partis de gauche se réunissent et trouvent un consensus pour présenter un seul candidat par circonscription sous la bannière « Nouveau Front Populaire » proposant ainsi un bloc uni contre les partis RN et présidentiel.

         Cette alternative est crédible ! Les lignes directrices du programme sont sincères, faisables visant à plus de justice, d’égalité, de fraternité, faisant ainsi écho à notre programme et à notre cœur. Le premier mot de notre liste est « ENSEMBLE ». Ce mot encore plus aujourd’hui, est essentiel au moment ou un parti, aux portes du pouvoir, ne cesse de vouloir diviser et de monter les français les uns contre les autres.

         C’est pourquoi et sans ambiguïté, face au risque international, national et aussi local que représente l’arrivée d’une majorité RN à l’Assemblée Nationale, les  élus de la liste « ENSEMBLE POUR USTARITZ » soutiendront le représentant de la liste Nouveau Front Populaire.

*  Les jours heureux » nom donné au programme du CNR (Conseil National de la Résistance) du 15 mars 1944.

Posted in Info.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *