ENSEMBLE POUR USTARITZ

Association de soutien aux élus de la liste Ensemble pour Ustaritz

 


Actualités
17 janvier 2024Chères concitoyennes, chers concitoyens, En cette nouvelle année, permettez-moi de vous adresser mes vœux les plus chaleureux au nom de notre groupe politique. En tant qu’élu de l’opposition municipale, je ressens profondément la responsabilité qui découle de votre confiance. Nous entamons cette année avec un esprit de collaboration et d’engagement envers le bien-être de notre communauté. Nous reconnaissons les défis auxquels notre ville fait face et sommes déterminés à travailler de concert pour trouver des solutions innovantes. Notre groupe politique s’engage à être une voix attentive à vos préoccupations. Rares sont ceux qui s’adresse à nous. Nous vous encourageons à le faire via notre site pour préparer l’échéance 2026 car c’est ensemble que nous façonnerons le futur de notre ville. Au nom de notre groupe politique, je vous souhaite une année prospère, empreinte de solidarité et de réussite collective. Nous sommes prêts à travailler main dans la main avec vous pour bâtir un avenir municipal encore plus vibrant. Rejoignez-nous ! Merci de votre confiance. Bruno Cendres – Ensemble pour Ustaritz Contact: epustaritz@gmail.com [...]
29 décembre 2021Par principe, un groupe d’opposition a tort quand il soulève un problème en conseil municipal. Il ne maitrise pas le sujet, pose des questions hors de son champ de compétences et est disqualifié. C’est la vision de la majorité municipale. Face à une mobilisation légitime, populaire et une pétition de parents d’élèves, le maire rétropédale. Nous vous laissons juge en lisant nos explications et en visionnant la vidéo ! Force est de constater que l’équipe municipale ne maitrisait pas si bien que ça son sujet … Ensemble pour Ustaritz essaye d’être à l’écoute de toutes et tous sans parti pris ni à priori. La majorité ne nous donne pas accès à toutes les informations, mais quand nous intervenons, nos opinions sont étayées et si nos points de vue sont différents, nous attendons du respect et une reconnaissance des erreurs lorsqu’elles sont formulées en place publique. RAPPEL DES FAITS : La veille du conseil municipal du 1er juillet 2021, les parents d’élèves de l’école publique d’Hérauritz nous ont contactés à la suite d’une décision autoritaire du Maire de muter une ATSEM contre son gré provoquant l’émoi de toute une communauté. Lors de ce Conseil Municipal, notre groupe est intervenu oralement afin d’obtenir des explications. Réponse du maire et de son adjointe : « Vous mélangez tout, vous ne connaissez pas le dossier, vous remettez en cause les compétences de l’agent responsable de la réorganisation du service, le conseil municipal n’est pas l’endroit où parler de ce problème. » M. le Maire en détournant nos propos nous a accusés de nous en prendre à la responsable du service (ce que nous n’avons jamais fait !). Seul le Maire et sa majorité sont responsables d’une telle décision ce qu’il a reconnu devant l’assemblée des parents d’élèves le samedi 3 juillet soit deux jours plus tard (voir vidéo en bas de page). En voici quelques extraits : « On a été trop vite, on n’a pas forcément été très bien…peut être mal compris peut-être mal fait …On repose le sujet à la rentrée, en écoutant mieux la volonté des agents …On avait à tort cru que les choses avaient été faites dans l’ordre … » Nous avons demandé que soit mentionné le débat sur la mutation autoritaire de l’ATSEM d’Hérauritz sur le Procès-verbal du Conseil Municipal du 1er juillet. Réponse du Maire : ” La question autour des ATSEM faisait partie des communications du Maire, il n’y a donc pas de débat. C’est pour cela que le texte de M. Darquy ne figure pas dans le procès-verbal. Pour que le texte figure dans le procès-verbal, il doit faire l’objet d’une question orale qui pourra être débattue en conseil municipal.” Donc nous avons posé la question orale suivante lors du Conseil Municipal du 28 octobre 2021 : Où peut-on aborder sereinement sans être caricaturé et remis systématiquement en question (même personnellement) des sujets que des administrés viennent soulever auprès d’élus fussent-ils de l’opposition ? Au regard de vos paroles devant les représentants des parents d’élèves 2 jours après le conseil municipal, pouvez-vous reconnaitre que notre intervention était fondée et légitime ? P.S Vous nous permettrez donc d’être particulièrement vigilants sur le respect de vos paroles dans la considération des vœux des agents …” Réponse Monsieur le Maire : “Je tiens tout d’abord à rappeler que le débat a pu s’engager sur cette question lors du conseil du mois de juillet alors même qu’elle n’avait pas fait l’objet de question orale. Dans mes propos il n’a nullement été question de «caricature ou remise en cause personnelle ». J’ai dit, et je confirme, que des positions prises en conseil municipal ne devraient pas reposer sur des ressentis ou vécus personnels, ce sur quoi reposait l’argumentaire que vous nous aviez donné. Je confirme également que ces situations de gestion de l’organisation interne et des affectations de personnels ne font pas partie des prérogatives du Conseil Municipal. Puisque vous avez utilisé le terme de caricature, je le trouve particulièrement adapté à votre intervention de juillet, car : Les questions d’organisation, de souhaits des personnels sont issues de nombreux échanges, entre agents (réunions de services, entretiens annuels, …) et avec les élus au sein de l’instance paritaire. Les décisions qui sont prises ne peuvent donc pas être résumées, caricaturées, pu ressenti que les administrés ont d’un agent. Dont je le répète les aspirations sont du ressort de la gestion de service. Vous aviez fait état de réunions internes au service en prenant une position définitive sans connaitre l’ensemble des paramètres du dossier. Les choses concernant ce sujet, à l’issue du conseil du 1er juillet ont été aplanies et seront revues avec des échéances revues. Elles ont été clarifiées, reposées au sein des services, avec les enseignants et les parents d’élèves ainsi que vous les soulignez vous-même. En conclusion nous constatons que l’autoritarisme appliqué aux listes d’opposition s’applique aussi envers le personnel communal.” Les élus du groupe « Ensemble pour Ustaritz » : Bruno CENDRES, Natalia DO COITO SABIO, Eric DARQUY, Christophe SEVILLA [...]
22 décembre 2021Bayonne, le 18/12/2021 Monsieur le Président, Chers collègues, Je prends la parole car je pense connaitre assez bien le sujet puisque je suis cheminot et je conduis les TGV depuis 10 ans. Les LGV ont été conçues pour réduire le temps de parcours uniquement entre les principales métropoles. La LGV qui nous concerne BORDEAUX – DAX présente la singularité d’augmenter la distance de 33 km ce qui a comme conséquence de réduire à néant le bénéfice premier de gain de temps, si on la compare à la ligne historique rénovée. Pour faire passer leur projet, les partisans du projet LGV annoncent une saturation de la ligne entre Facture et Bordeaux. Ils annoncent aussi que le GPSO permettrait de développer le fret ferroviaire entre l’Espagne et la France, avec une voie mixte TGV FRET entre DAX et l’Espagne. De plus, ceci est consigné en page 3 dans l’annexe 5, SNCF réseaux affirme que la rénovation de la ligne classique aurait un cout supérieur à la LGV. Même si nous sommes à Bayonne, j’ai le sentiment et même la certitude qu’on nous prend pour des jambons ! Comment peut-on croire qu’avec 33 km de plus, l’acquisition de centaines d’hectares de foncier, la construction d’ouvrage d’art et des millions de tonnes de remblai le coût peut être inférieur à la rénovation de la ligne existante ? Comment peut-on croire que la future ligne entre Dax et l’Espagne serait mixte LGV et FRET ? Cela serait une première en FRANCE ! Et comment passerait le fret au nord de Dax entre Facture et Dax puisque selon les partisans de la LGV, la ligne est saturée ? A contrario, la rénovation de la ligne existante permettrait de sécuriser toutes les circulations (TGV, TER, FRET) en enlevant les passages à niveau restants et en rénovant la caténaire qui passerait de 1500 volts à 25000 volts. Les automoteurs TER, trains du quotidien, qui circulent sur notre région sont compatibles avec ces transformations qui apporteront une qualité de service bien plus élevée. Aujourd’hui cette caténaire en 1500 volts est devenue obsolète. Tous les hivers des TER sont bloqués sur les voies à cause du givre déposé sur la caténaire, et l’été nous subissons des abaissements de vitesse dû aux fortes chaleurs. Avec une caténaire en 25000 volts, ces incidents n’existeraient plus! Pour info, cette semaine, les premiers TER du matin ont été supprimés à cause du givre. Si le projet GPSO était réalisé, les dessertes historiques au sud de Bordeaux seraient tout simplement supprimées. DAX, Bayonne, Biarritz Saint-Jean-de-Luz et Hendaye, puisqu’il est prévu une desserte a Mont-de-Marsan, Saint-Geours de Marenne et Astigarraga. Le Pays Basque serait le grand perdant de ce projet. De plus, je vous rappelle chers collègues qu’avec la révision des PLU nous jonglons entre le besoin de logements et la nécessité de sauvegarder en pays basque des terres agricoles et espaces naturels. Un tel projet aurait un impact désastreux sur l’environnement. Le comble, c’est que non seulement d’être les grands perdants, on nous demande en plus de financer un tel projet. Ce qui n’a pas été fait pour les LGV de Lille, Lyon et Marseille. Encore une fois, l’état se désengage de ses prérogatives en reportant ses responsabilités sur les collectivités territoriales. Chers collègues, nous sommes des élus de la république, et nous avons le devoir d’utiliser au mieux l’argent public. Cette contribution aura des conséquences sur les futurs budgets de la CAPB, sur nos communes et sur la vie quotidienne des habitants du pays Basque. Allons-nous devoir diminuer les budgets consacrés au développement économique, aux aides sociales, à la culture ou autres ou devrons nous augmenter les impôts et taxes pour financer ce projet ? Non, je pense que les concitoyens du pays basque ne nous ont pas élus pour ça. Vous aurez compris je suis pour la rénovation de la ligne existante afin que l’argent public investi serve à améliorer aussi les trains du quotidien et donc je voterai contre ce projet de LGV et bien sûr contre ce financement. Merci pour votre écoute. Bruno CENDRES Ensemble  Pour Ustaritz Pour info, à la suite d’un débat de 3 heures, la Communauté d’Agglomération du Pays Basque a voté contre sa participation au projet de la ligne grande vitesse (LGV), et notamment le tronçon reliant Bordeaux à Dax. [...]
12 février 2021Vous trouverez ci-dessous le contenu des observations déposées le Jeudi 11 février 2021 en Mairie d’Ustaritz à la suite de la consultation du public sur l’installation d’une ISDI à ARRAUNTZ Préambule: Nous tenons à souligner que nous considérons que les ISDI (Installation Stockage de Déchets Inertes) sont utiles et indispensables au Pays Basque. Bien sûr nous souhaitons qu’une ISDI soit installée sur le pôle ERROBI comme l’a souligné BIL TA GARBI En cela nous soutenons l’installation d’une dizaine d’ ISDI pour l’ensemble du Pays Basque gérée par la CAPB SUR LE PROJET D’I.S.D.I. AU QUARTIER D’ARRAUNTZ Ce projet d’ISDI va se situer dans un quartier urbanisé, en plein développement, et à plus de 3 km d’un axe principal la RD 932. Dès le début, nous avions soulevé les mêmes inquiétudes que M Bruno Carrère Maire d’Ustaritz évoquées en réponse à M. Toffolo le 13 septembre 2016.(PJ 1) « M. le Maire n’appelle pas de remarques particulières de sa part, mais il tient toutefois à souligner ses inquiétudes concernant les nuisances potentielles générées par le trafic de poids lourds et le niveau sonore de la centrale de concassage. » Petit rappel : en 2016, un refus avait été signifié par l’ETAT   à l’entrepreneur puisque les affouillements et exhaussements du sol étaient interdits du fait du  classement de la zone UYA et de la proximité d’une zone NATURA 2000. A cause de la révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU) élaboré par la majorité actuelle, la création d’une ISDI devient possible sur cette zone, sans tenir compte des nuisances occasionnées pour les riverains et de la zone NATURA 2000. Quelques contradictions et interrogations relevées sur le projet Un décalage important sur le taux de stockage 200 000m3 sur la présentation du projet sur le site de la mairie (PJ2) et l’affiche sur le terrain (PJ 3) et les  20 000m3 de stockage prévus sur le dossier!La représentante de BIL TA GARBI, lors de réunion publique en vidéo du 5 février 2021, parle de la nécessité d’une ISDI à vocation territoriale sur le pôle Errobi et souligne que l’ISDI Toffolo s’inscrit dans ce projet sachant que seulement 49 % des déchets produits sont correctement traités. Or l’entrepreneur dit que cette ISDI ne concernera que ses propres chantiers! Donc l’ISDI d’Arrauntz n’est qu’une réponse partielle à la problématique des déchets inertes, ou alors BIL TA GARBI aura autorité pour forcer l’entreprise privée à accepter d’autres déchets. Si c’est le cas, une grande partie des calculs notamment sur la rotation des camions est erronée et on comprend mieux alors le surdimensionnement du concasseur prévu pour les 2 campagnes annuelles. Notre questionnement se confirme en (PJ 4) car sur le dossier est écrit : « Cette solution locale de valorisation/stockage de déchets inertes participera à la limitation du développement des déchets sauvages ». QUESTIONS Comment cette ISDI va lutter contre les décharges sauvages si elle est strictement réservée à l’entreprise Toffolo ?Cette entreprise va-t-elle accepter des déchets d’autres entrepreneurs peu scrupuleux ? Aura -t-elle le marché exclusif de l’évacuation de tous les chantiers du pole territorial d’Errobi ? Quelle sera l’action de cette entreprise face aux « décharges sauvages » ? Sera-t-elle mandatée pour assurer le nettoyage de « ces dépôts » ? Dans tous les cas, encore une fois cela aura un impact sur les rotations de camions donc sur les riverains, dans un quartier qui s’urbanise de plus en plus à des prix au m² qui grimpent en flèche L’entreprise prévoit deux campagnes annuelles de concassage et de criblage de 3 à 5 jours et souligne (PJ 5) : « Le concasseur mobile et le crible mobile nécessaires aux opérations de valorisation des inertes seront tout d’abord loués, avant d’étudier une acquisition ». Comment peut-on croire qu’une entreprise envisage l’achat d’un concasseur cribleur qui ne servirait que 6 à 10 jours par an ? Lors de la réunion publique en vidéo M. Toffolo a annoncé qu’il envisageait déjà la prolongation de l’ISDI après 15 ans d’exploitation. Y aura-t-il une extension de la zone de stockage ? Pour toute ces raisons, ces interrogations et ces contradictions, nous considérons que le projet de M. Toffolo est soit : Sous dimensionnéNe répond pas aux exigences et une autre ISDI sera nécessaire sur le pôle Errobi. Comme le prévoit la CAPB (Communauté d’Agglomération Pays Basque) une dizaine d’ ISDI doivent être installées sur le territoire. Ces ISDI doivent pouvoir traiter l’intégralité des déchets inertes du bâtiment et être situées dans des zones non urbanisées, proches des axes principaux de façon à réduire les nuisances occasionnées par le transport et le concassage, à l’image de l’ISDI créée à Urrugne. Ce projet ne répond que très partiellement   aux attentes environnementales d’une collectivité. En revanche il répond aux attentes D’UNE ENTREPRISE PRIVEE qui amène un dossier lui permettant légalement d’exploiter et de valoriser ses terrains sous couvert d’une responsabilité environnementale délivrée par la collectivité territoriale, les services de l’Etat et une mairie qui par la modification d’un PLU permet cette exploitation !!!.  Tout ceci au mépris des riverains qui en paieront le prix fort. Pour toutes ces raisons : – risque de pollution du réseau hydrographique en aval de l’ISDI, – nuisances liées au concassage et au transport avec un impact néfaste sur la population en termes de bruit, de poussière et de pollution, -risque de détérioration du réseau routier actuellement sous dimensionné (RD 350) – perte de valeur de l’immobilier résidentiel Le groupe ENSEMBLE POUR USTARITZ souhaite que ce projet ne soit pas réalisé à cet endroit, qu’une étude soit menée sur un autre lieu non urbanisé et proche de la RD 932 et gérée par les collectivités territoriales à l’image de l’ISDI publique d’Urrugne. Le 11 février 2021 POUR LE GROUPE ENSEMBLE POUR USTARITZ [...]
25 janvier 2021En 2016, la préfecture avait donné un avis défavorable pour l’emplacement d’une I.S.D.I. (Installation de stockage de Déchets Inertes) sur la zone de Mentaberrikoborda à Arruntz. Le 19 décembre 2019 le conseil municipal vote la modification du PLU et là, l’ISDI est actée au même endroit !! Ce qui n’était pas règlementairement possible avec l’ancien P.L.U  le devient… Merci le PLU de la majorité !! ISDI : Ouverture de l’enquête publique  L’enquête publique aura lieu du 15 janvier au 12 février 2021. Le moment est venu de faire valoir votre position ! Nous demandons à toutes les personnes qui se sentent concernées de participer massivement en allant déposer leurs remarques (nominatives) sur le registre ouvert en mairie: -Du lundi au vendredi: de 09h00 à 12h30 et de 14h00 à 17h00 -Le samedi: de 08h30 à 12h30 Lien vers le site de la préfecture: Dossier dans son ensemble Voir la description du projet Et surtout Voir la notice d’impact Pour rappel voici un extrait de la position de notre groupe exprimée lors de l’enquête publique sur la révision du P.L.U. le 22/07/2019 : (cliquez pour lire l’intégralité de notre position) « Respect de l’environnement.Notre groupe a toujours soutenu les associations de défenses environnementales sur lacommune, concernant la lutte contre les décharges sauvages, l’installation de mines d’or etc…Afin de retraiter les déchets inertes rejetés par les BTP, le projet d’une création d’ISDI (Installation de Stockage de Déchets Inertes) est prévu sur la commune. Nous sommes  favorables à ce type d’installation, à condition que ce site soit installé hors de toute habitation, et que les nuisances liées au transport par camions soient limitées.Le nouveau PLU, permet l’installation d’une ISDI en zone UYa, parcelles BD1103-1110 au quartier d’Arruntz. Nous  contestons cette installation à cet endroit. Ce quartier urbanisé est en plein développement. Les nuisances liées au concassage et au transport auront un impact néfaste sur la population en termes de bruit, de poussière et de pollution. De plus cette zone se situe en zone NATURA 2000.Nous demandons que le règlement de la zone UYa du nouveau PLU soit modifié comme suit :Sont interdits les affouillements et exhaussements du sol » A la suite de la lecture du dossier de l’enquête publique un point nous interpelle particulièrement à savoir la réponse du Maire au porteur de projet  sur l’implantation de cette ISDI. Le 13 septembre 2016, M. Bruno CARRERE souligne ses inquiétudes concernant les nuisances potentielles sur le trafic des poids lourds et le niveau sonore de la centrale de concassage.  Nous pouvons remarquer que nous partagions les mêmes inquiétudes mais force est de constater que notre Maire souligne le problème mais n’en tient pas compte en validant la zone UYisdi lors de la révision du PLU ! La mairie a-t-elle fait son travail de prévention pendant 4 ans lorsqu’elle délivrait les nombreux permis de construire dans ce quartier qui ne cesse de s’urbaniser (de manière anarchique d’ailleurs ..) ? S’il appartient aux riverains de s’informer, il appartient à une mairie de souligner les éventuelles nuisances ou pas … Nous tenons à préciser clairement que notre groupe n’est ni contre l’implantation d’une ISDI à USTARITZ, ni contre le porteur de projet mais nous insistons sur le fait que le site est mal choisi !! Dans les prochains jours nous publierons sur ce site les observations que le groupe Ensemble pour Ustaritz notifiera à la préfecture concernant l’enquête publique de l’ISDI ARRUNTZ C’est quoi une zone UY? Elle correspond aux zones d’accueil des activités économiques. Elle est destinée à recevoir des constructions à usage industriel, artisanal ou commercial ainsi que des dépôts ou installations dont l’implantation est interdite dans les zones à vocation d’habitation. [...]
25 janvier 2021Toujours soucieux de soutenir les Uztariztar floués par le nouveau P.L.U. voté le 22 février 2020, les élus d’ensemble pour Ustaritz ont posé la question suivante à Monsieur le Maire Bruno CARRERE,  à l’occasion du Conseil municipal du 3 décembre 2020 : « Monsieur le Maire, Le jeudi 26 Novembre 2020  nous avons appris par le journal Sud/Ouest que le PLU d’Arcangues avait été annulé par le Tribunal, suite à la plainte d’une habitante car son terrain avait été « Déclassé » en zone Agricole ou Naturelle. (cliquez pour voir l’article) A Ustaritz le changement du PLU que vous avez effectué, a déclassé de nombreuses parcelles déjà construites ou constructibles. Plus de 30 Familles d’Ustaritz ont saisi le Tribunal afin de faire valoir leurs Droits. Dans cet article je cite : « le Maire d’Arcangues annonce que sa Commune et la CAPB feront Appel. » Nous pensons à juste titre comme l’indique cet article, que cette décision fera jurisprudence car à Ustaritz se sont plus de 500 parcelles déclassées dont beaucoup déjà construites. Vous nous aviez affirmé que la Commune n’avait plus cette compétence et que seule la CAPB en était responsable.  Nous constatons dans ce cas présent que la responsabilité incombe aussi à la Commune ! Nous vous posons les questions suivantes : – Qu’allez-vous décider quand ce cas se présentera à Ustaritz ? – Allez-vous provisionner comme la cour des comptes vous le préconise, une ligne de Budget en vue de financer les nombreuses procédures Juridiques qui se présenteront à Ustaritz ? Nous vous remercions pour votre attention. » En réponse, notre maire, Bruno CARRERE, nous a fait savoir que « c’était hors sujet » et que « ce n’était pas notre problématique » ! [...]
14 janvier 2021Bruno Cendres et toute l’équipe d’ENSEMBLE POUR USTARITZ  vous présentent leurs meilleurs vœux pour 2021 ! Très belle et heureuse année à toutes et tous  les Uztariztar, pour une ville plus dynamique, plus solidaire tournée vers l’avenir! [...]
22 novembre 2020La CNCCFP est la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques.   Bonjour, Je fais partie d’une liste dite “citoyenne” battue aux dernières élections municipales. Nous souhaitons rester mobilisés pour 2026 et nous avons l’intention de créer un association. La documentation pour les communes de moins de 9000 habitants est beaucoup moins riche que pour les communes de plus de 9000. C’est pourquoi je vous interroge sur les questions suivantes: En dehors d’une association dite de financement électorale a priori prévue pour les communes de plus de 9000 habitants, est-il possible de créer une association qui entre autre collecterait  des dons (hors personnes morales bien entendu)? Si oui est -il possible de fournir des reçus fiscaux aux donateurs? Je  vous remercie par avance de votre réponse. Bien cordialement Monsieur, En réponse à votre demande du 27 octobre dernier, je suis en mesure de vous apporter les éléments suivants.         I.            Rappel des dispositions pour les communes de moins de 9 000 habitants Les dispositions de l’article L. 52-4 du code électoral relatives au mandataire financier ne sont pas applicables à l’élection des conseillers municipaux dans les communes de moins de 9000 habitants. En conséquence, les dispositions des articles L. 52-5, L. 52-6 relatifs à la déclaration du mandataire financier, des articles L. 52-11 et L. 52-11-1 relatifs au plafond et au remboursement des dépenses de campagne et de l’article L. 52-12 relatif au dépôt du compte de campagne à la CNCCFP ne leur sont pas applicables. L’article L. 52-8 du code électoral (qui ne fait pas référence à l’article L. 52-4) est en effet « applicable à toutes les communes », comme l’a rappelé le Conseil d’État dans sa jurisprudence n° 173998 du 10 juin 1996. L’interdiction de recevoir pour la campagne des dons ou concours de personnes morales (à l’exception des partis politiques respectant les dispositions de loi n° 88-227 du 11 mars 1988) est donc applicable aux élections municipales dans les communes de moins de 9 000 habitants, ainsi d’ailleurs que la limitation des dons de personnes physiques à 4 600 euros par donateur lors des mêmes élections. En l’absence de contrôle, pour les communes de moins de 9000 habitants, les dons effectués à un candidat n’ouvrent pas droit, pour les donateurs, à réduction d’impôt sur le revenu, et ce même si vous créez un compte de dépôt spécifique. Dans ce contexte, il n’existe pas de formulaires de liasses de reçus-dons. Par ailleurs, la commission attire tout particulièrement votre attention sur le fait qu’une association relevant de la loi 1901 ne peut en aucun cas financer votre campagne électorale, conformément à l’article L. 52-8 du code électoral, et dont il est extrait ce qui suit (alinéa 2) : « Les personnes morales, à l’exception des partis ou groupements politiques, ne peuvent participer au financement de la campagne électorale d’un candidat, ni en lui consentant des dons sous quelque forme que ce soit, ni en lui fournissant des biens, services ou autres avantages directs ou indirects à des prix inférieurs à ceux qui sont habituellement pratiqués ». Aussi, si cette association (si elle ne relève pas de la loi de 1988) souhaite apporter son soutien à une liste, elle devra facturer au candidat toutes les prestations qu’elle entendrait faire pour lui (ex : facturer la réalisation de tract, louer une salle pour une réunion publique….). À défaut ces prestations, pourraient être regardées comme un concours de personne morale, prohibé par les dispositions précitées.       II.            Création d’une association politique Un parti politique relève de la loi du 11 mars 1988 relative à la transparence financière de la vie politique, et peut, à ce titre, financer un candidat à une élection ou un autre parti politique dès lors qu’il dispose d’un mandataire (ou est éligible à l’aide publique) et dépose avant le 30 juin de chaque année à la CNCCFP ses comptes certifiés par un ou deux commissaires aux comptes. Le mandataire du parti est soit une association de financement, soit un mandataire financier personne physique, et est chargé de percevoir l’ensemble des fondsau nom et pour le compte du parti. La commission délivre un agrément publié au Journal officiel lorsque le parti politique choisit un mandataire sous la forme d’une association de financement déclarée en préfecture. Vous trouverez un modèle de statuts d’une association de financement à l’adresse suivante : http://www.cnccfp.fr/docs/partis/recus/2017/Statuts_types_AF_20171221.docx Si c’est une personne physique, le parti déclare son mandataire financier au bureau des élections de la préfecture de son siège, la déclaration doit être accompagnée de l’accord exprès de la personne désignée et doit préciser la circonscription territoriale à l’intérieur de laquelle le mandataire exerce ses activités. Vous trouverez un modèle de déclaration d’un mandataire financier en préfecture à l’adresse suivante : http://www.cnccfp.fr/docs/partis/recus/2017/Modele_declaration_MF_20171221.docx Une fiche relative à la déclaration et la fin des fonctions du mandataire et une autre relative au rôle et missions du mandataire sont disponibles sur le site de la commission. Vous trouverez ci-après la liste des pièces nécessaires à la constitution du dossier de demande d’agrément d’une association de financement, mandataire d’un parti politique : Ø un exemplaire des statuts du parti ; Ø la liste des membres de l’organisme directeur de ce parti ; Ø une demande d’agrément de l’association de financement signée par le responsable du parti ayant qualité, selon les statuts, pour le représenter dans les actes de la vie civile ou une copie de la décision ou de la délibération conférant cette qualité au signataire de la demande ; Ø la liste des membres de l’organisme directeur de l’association de financement ; Ø la copie du récépissé de déclaration à la préfecture du parti (si elle a été faite) et de l’association de financement ; Ø les statuts de l’association de financement qui devront contenir obligatoirement conformément à l’article 11-1 de la loi du 11 mars 1988 relative à la transparence financière de la vie politique : – la limitation de l’objet de l’association au seul financement du parti ; – la définition de la circonscription territoriale dans laquelle l’association exerce ses activités ; – l’engagement d’ouvrir un compte bancaire unique pour y déposer l’ensemble des ressources reçus en vue du financement du parti politique. Par ailleurs, il est recommandé que les membres du bureau de l’association de financement n’exercent pas de fonctions au sein du bureau ou de l’organisme directeur du parti. En ce qui concerne les textes applicables au financement des partis politiques, voici les principaux : – loi n° 88-227 du 11 mars 1988 relative à la transparence financière de la vie politique ; – décret n° 90-606 du 9 juillet 1990 modifié qui décrit les obligations des mandataires financiers ; – l’article 200 du CGI ; – le règlement n° 2018-03 du 12 octobre 2018 relatif aux comptes d’ensemble des partis ou groupements politiques ; – l’avis technique de la CNCC relatif à la mission des commissaires aux comptes dans les partis et groupements politiques entrant dans le champ de la loi n° 88-227 du 11 mars 1988 modifiée Dès lors qu’un parti politique s’est soumis aux dispositions de la loi sur la transparence financière, il a l’obligation (article 11-7 de la loi du 11 mars 1988) de déposer des comptes d’ensemble certifiés par un commissaire aux compte et cela quelle que soit la durée de son premier exercice. En outre, le parti aura l’obligation de faire certifier ses comptes par deux commissaires aux comptes si ses ressources annuelles dépassent 230 000 euros. Ainsi, il est préférable de demander l’agrément de l’association de financement en début d’année plutôt qu’en fin d’année. D’un point de vue juridique, il est possible de transformer une association existante en parti politique. Dans ce cas de figure, il appartiendra au commissaire aux comptes lors de la certification du premier exercice de déterminer si des dons de personnes morales n’ont pas contribué à la constitution des fonds apportés lors de la transformation de l’association en parti politique (ce qui est interdit).  Par ailleurs, l’article 1740 A du CGI s’applique. Enfin, « le fait pour un dirigeant de droit ou de fait d’un parti ou groupement politique de ne pas déposer les comptes du parti ou groupement qu’il dirige dans les conditions fixées à l’article 11-7 est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende ».  À titre indicatif, vous pouvez consulter le site de la commission et notamment son vingt et unième rapport d’activité. Vous trouverez également des informations utiles concernant les partis politiques et les mandataires. Dès lors que cette association a déclaré un mandataire personne physique auprès de la préfecture ou a obtenu la délivrance de l’agrément par la commission pour une association de financement, alors le parti politique pourra recevoir des fonds (des dons ou cotisations) ouvrant droit à une réduction d’impôt prévue à l’article 200 du code général des impôts (des reçus édités par la CNCCFP devront être délivrés aux donateurs ou cotisants). Les associations à objet politique qui ne relèvent pas de la loi du 11 mars 1988 (sans mandataire) peuvent encaisser des dons, mais ces derniers n’ouvrent pas droit à une réduction d’impôt. En outre, elles ne peuvent pas financer un candidat à une élection (peu importe le nombre d’habitants au sein de la circonscription) ou un autre parti politique relevant de la loi du 11 mars 1988 précitée. Je vous prie d’agréer, monsieur, l’expression de mes salutations distinguées. P°/Anne-Laure VIGNAL, adjointe au chef du service du contrôle et des affaires juridiques Laurent CORBEAUX Service du contrôle et des affaires juridiques Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) Tél : 01.44.09.45.09 Fax. : 01.44.09.45.17             [...]
5 novembre 2020VENTE DE TROIS LOTS A  BÂTIR PAR LA COMMUNE D’USTARITZ La Commune d’Ustaritz est confrontée à une augmentation importante des demandes de logements, et notamment des terrains à bâtir.Cette demande entraîne une pression foncière qui se répercute sur le prix des logements ainsi que sur le prix des terrains à bâtir.La commune dispose aujourd’hui de trois lots à bâtir qui ont été identifiés dans le cadre du règlement de la vente du château Haltya.Les objectifs poursuivis sont :– Maitriser la pression foncière et éviter la spéculation immobilière.– Permettre un parcours résidentiel.– Permettre aux jeunes du territoire de se loger.– Permettre l’accession à la propriété y compris pour des ménages aux revenus modérés. Le Conseil municipal a approuvé par délibération en date du 27 octobre 2020 le règlement d’attribution intégrant ces modifications de surface et de prix des lots.La superficie revue des terrains et le prix de chaque lot sont détaillés ci-dessous : Lot 1  surface 829 m² au prix de 154 105 €Lot 2  surface 773 m² au prix de 143 695 €Lot 3  surface 755 m² au prix de 140 349 € Les élus d’ENSEMBLE POUR USTARITZ demandent que le prix de ces lots soit en cohérence avec  les objectifs poursuivis par la commune en particulier pour : Permettre aux jeunes du territoire de se loger.Permettre l’accession à la propriété y compris pour des ménages aux revenusmodérés. En effet, les critères d’attribution(1) et surtout le prix des terrains sur lesquels il faudra construire une maison ne permettrons pas aux personnes ou ménages à revenus modérés de se loger !! Le coût d’acquisition Terrain + maison + frais avoisinera les 300.000 euros soit un remboursement d’environ 1400 euros par mois sur 25 ans !! Notre maire, Bruno CARRERE avoue que le prix proposé est un peu en dessous du prix du marché (240€ le m²). On est donc loin du critère d’attribution numéro 3 qui précise : « Aider les personnes aux revenus modestes ou aux opportunités personnelles insuffisantes d’acquérir un bien au prix du marché libre, mais cependant suffisants pour pouvoir financer l’acquisition du terrain objet de la candidature, et la construction du logement » Pensez-vous, Monsieur le maire que c’est vraiment un coup de pouce aux personnes modestes que de leur permettre d’acquérir un logement juste en dessous du prix du marché, au Pays basque, là où les prix de l’immobilier s’envolent? C’est pourquoi nous avons proposé au Conseil Municipal de revoir sa copie et de faire en sorte de favoriser l’achat en indivision afin de permettre la construction de 2 maisons (ou une maison avec deux appartements) par lot ce qui abaisserait le coût d’acquisition par maison entre 200.000 et 225.000 euros pour des remboursements mensuels de 750  à  840 euros par mois. Les élus d’ENSEMBLE POUR USTARITZ n’ont pas voté contre ce projet car il est important que la majorité facilite l’accès à la propriété pour les jeunes de la commune, mais nous nous sommes abstenus en particulier parce que le prix des terrains ne pourra pas être accessible à la majorité des jeunes d’ USTARITZ (1) Les critères d’attribution (pour info) Critère 1 : Aider à l’acquisition de la résidence principale des personnes en primo accession ou déjà propriétaire d’un logement (Studio à T2 maximum) inadapté à l’évolution de la famille, c’est-à-dire souhaitant acquérir leur résidence principale. Pour un ménage, il sera obligatoire que les conjoints remplissent cette condition. Critère 2 : Favoriser l’acquisition pour les familles (avec des enfants présents ou annoncés). Critère 3 : Aider les personnes aux revenus modestes ou aux opportunités personnelles insuffisantes d’acquérir un bien au prix du marché libre, mais cependant suffisants pour pouvoir financer l’acquisition du terrain objet de la candidature, et la construction du logement. Critère 4 : Favoriser les personnes en lien avec la Commune, c’est-à-dire résidant et/ou travaillant sur le territoire ou aux environs, et renforcer les liens intergénérationnels. Critère 5 : Cession des lots Vous trouverez ci-dessous la retranscription des interventions de nos élus (Bruno CENDRES et Éric DARQUY) lors du conseil municipal du 24/09/2020. * Monsieur Cendres : Nous étions partant pour faire ce que vous avez fait là ; sauf que là il y a un problème, c’est le prix des lots. Le prix n’est pas en cohérence avec le règlement. * Madame Bontan : Nous avons eu la même réflexion. Quand on voit le prix des terrains plus poser la maison dessus, ça va être compliqué pour gens aux revenus modérés. * Monsieur Darquy : On proposerait de mettre des maisons mitoyennes. On pourrait en mettre 6 et là vous abaissez le coût. On fait dans le social, on est à 80€ le m²*. Vous allez embaucher des adjoints techniques, qui en début de carrière gagnent 1 500€. Le tout est de savoir si vous souhaitez privilégier les jeunes d’Ustaritz. * Monsieur Carrère : Lors du précédent mandat la commune a vendu 9 terrains communaux et nous avons fait une vingtaine d’opérations de maisons individuelles sur des prix très abordables. Là, il s’agit d’équilibrer l’opération.Les prix sur le marché sont désormais aux alentours de 240€ le m², là on est un peu en dessous. Malgré tout, les critères de sélection avantagent légèrement les familles qui ont un enfant porteur d’un handicap. * Monsieur Cendres : Le problème est de savoir comment tu récupères les 400 000 € avec une vente de terrain pour les primo -accédants qui soit acceptable. Les critères du règlement ne correspondent pas au budget d’un primo accédant. * Monsieur Darquy : On peut faire une maison de 90 m² avec 300 m² de terrain. On est d’accord pour vendre mais au lieu de faire 3 lots on en fait 6. * Monsieur Carrère : Il y avait une promesse faite aux consorts Bordes dans le mandat précédent, qui a été votée en conseil municipal.Ils ont renoncé à leur promesse sous condition qu’il n’y ait que 3 lots de fait. *NOTA: M. Darquy a annoncé 230 euros du m² et non 80 euros. Vous pouvez prendre connaissance de l’intégralité des débats en retrouvant le compte-rendu du conseil municipal du 24/09/2020 en cliquant ici [...]
7 juillet 2020A l’occasion de l’installation du conseil municipal d’Ustaritz ce vendredi 3 juillet 2020, Bruno Cendres a pris la parole pour présenter  « symboliquement » sa candidature au poste de maire.  « Ce dimanche 28 juin 2020, dans des circonstances uniques, les urnes ont parlé : La liste Uztaritze-Bai a remporté les élections et nous vous en félicitons, mais avec une abstention inédite de plus de 46% ! Un tel taux nous oblige tous, à l’intérieur de ce conseil, à beaucoup d’humilité. La majorité, pendant 6 ans, aura un devoir d’explication pour appliquer un programme. Notre liste Ensemble pour Ustaritz, en tant que 1ére force d’opposition espère pouvoir exercer une opposition constructive et dynamique sans faire de blocage systématique. L’avenir de notre commune ET DE NOTRE TERRITOIRE étant supérieur aux enjeux personnels. Nous nous opposerons quand cela sera nécessaire pour l’intérêt collectif des Uztariztar.  Nous souhaitons que la majorité municipale réfléchisse au sens du terme « démocratie participative » et qu’elle donne aux listes d’oppositions les moyens d’exercer démocratiquement son travail au nom des presque 49% des électeurs qui les ont soutenus et à ceux qui ne se sont pas retrouvés dans une des 3 listes présentes au conseil municipal.  Afin de représenter au mieux le résultat des élections municipales d’Ustaritz, le groupe Ensemble Pour Ustaritz a décidé de présenter une candidature au poste de maire, ce au nom d’une représentativité Démocratique de l’ensemble des électeurs UZTARIZTAR. Pourtant nous connaissons d’avance le résultat puisqu’il est déjà écrit au point 4 pour l’élection des adjoints je cite :« sous la présidence de monsieur « Bruno Carrère élu maire » C’est pour cela que, « les agités du bocal » qualificatif injurieux employé par l’ancien 1er adjoint à notre égard, ont décidé de présenter ma candidature au poste de maire. Démocratiquement à vous toutes et tous. !! » Avec 25,65 % des voix, Ensemble Pour Ustaritz a obtenu quatre sièges de conseillers municipaux et un siège de conseiller communautaire qui sera occupé par Bruno CENDRES. Jean Baptiste PEROCHENA, Natalia DO-COITO SABIO et Eric DARQUY représenteront également Ensemble pour Ustaritz au conseil municipal. Après un vote sans appel, Bruno Carrère a bien entendu été élu maire d’ USTARITZ avec 22 voix sur 29. [...]
29 juin 2020A la suite du deuxième tour des élections municipales et communautaires la liste « ENSEMBLE POUR USTARITZ » a obtenu 25.65% des suffrages exprimés. « ENSEMBLE POUR USTARITZ » se positionne comme la deuxième force politique de notre ville d’USTARITZ ! Nous tenons à remercier toutes les électrices et tous les électeurs qui nous font  confiance sans oublier les électeurs de Dominique LESBATS qui nous ont soutenus. Ce résultat permet à « ENSEMBLE POUR USTARITZ » d’obtenir quatre élus au conseil municipal et un élu à la C.A.P.B. (communauté d’agglomération du Pays basque). Notre objectif au sein du conseil municipal sera d’être une véritable force d’opposition mais aussi de propositions. Nous aurons à cœur de travailler pour l’intérêt collectif en respect de nos idées et de nos valeurs. Enfin nous tenons à féliciter M. Bruno CARRERE pour sa réélection à la tête de la mairie d’USTARITZ, et nous déplorons la faible participation au scrutin municipal des Uztariztar. Rappel des résultats du premier tour du 15 mars 2020. [...]
26 juin 2020Ce Dimanche, vous allez élire votre future Majorité Municipale. La liste Ensemble Pour Ustaritz vous propose un nouvel élan démocratique ! Réelle Démocratie Participative, Transition Environnementale et Energétique, Redynamisation des Quartiers, Cohésion Sociale, Solidarité et Ecoute Permanente des Uztariztar sont et seront notre fil conducteur pour les 6 ans à venir. Dimanche 28 juin, vous pouvez changer le visage de votre Commune en votant Ensemble Pour Ustaritz. [...]
26 juin 2020ENSEMBLE-POUR-USTARITZ-tract-2-lauburu-gris-clair [...]
26 juin 2020“Comme vous le savez, Dimanche prochain aura lieu le deuxième tour des élections municipales. Les résultats du premier tour sont les suivants :  Inscrits : 5205  Total de votes : 2977  donc forte abstention Bruno Carrère : 1309 votes,Jean Claude Saint Jean : 649 votesBruno Cendres : 570 votes Dominique Lesbats : 366 votes. Ce dernier s’est désisté au bénéfice de Bruno Cendres qui totalise maintenant théoriquement 936 voix  Nous avons été très surpris par ces chiffres ! D’abord,  2228 personnes ne se sont pas déplacées ce qui fausse complètement le résultat. Ce grand nombre d’abstentions, largement imputable au Corona Virus, permet de garder l’espoir de voir un changement d’équipe à la tête de la municipalité. Notre deuxième surprise a été de voir à nouveau Bruno Carrère arriver en tête, malgré toutes les critiques fondées dont il a fait l’objet. Bien sûr il a largement profité des sympathisants d’Eskual Herria Bai mais ça n’explique pas tout. Nous tenons à rappeler que ce qui fait notre force c’est notre nombre et nous devons tout faire pour le prouver. Ne pas aller voter représente un soutien à l’équipe en place et au PLU qu’ils ont élaboré sciemment. Il faut largement se mobiliser si on veut espérer une Révision de ce PLU et revenir dans un monde démocratique où la parole des citoyens représente quelque chose Allez voter nombreux, faites passer le message à votre famille, à vos amis,  à vos connaissances . Mobilisez les.  Mobilisez-vous. Surtout ne vous trompez pas de bulletin ! Merci“ [...]
25 juin 2020La liste Ensemble pour Ustaritz a été qualifiée d’« excités du bocal » par M. Goyeneche, 1er adjoint de la majorité municipale de M.Carrère. Il est frappant de constater que malgré une campagne où les listes ne se sont pas ménagées, les premiers noms d’oiseaux viennent de la liste Carrère qui a réalisé 45% au 1er tour et qui est a priori en position très favorable pour le 2nd. Est-ce le signe d’ un manque de sérénité ? Les abertzales d’ Uztaritze Bai et leur journal ont oublié qu’ ils avaient la dent dure avec les maires précédents Auroy et Lesbats. Ou peut-être ne lisaient- ils pas leur excellent journal Herria Bizi Dadin ? M. Goyenetche personnage-clé de cette municipalité, grand organisateur du PLU qui spolie tant de familles modestes, a recours à l’ insulte. Et ce, suite à notre article qui dit que l’ état des routes n’ est pas bon à Ustaritz ce qu’ un enfant de six ans peut constater ! Nous estimons que la municipalité Carrère a été défaillante sur ce point comme sur d’autres. Nous avons le droit de le dire … et d’être contredits bien sûr. Mais avec des faits et des arguments, pas des insultes ! Pourquoi tant de suffisance et de dédain envers celles ou ceux qui avancent de nouvelles idées de la part d’Uztaritze Bai ? On comprend mieux le mal-être des équipes d’agents municipaux que ce personnage a engendré avec ce genre de comportement ! Ces interprétations sourdes et ce manque criant d’ouverture d’esprit sont à l’image de ce que Bruno CENDRES a vécu durant ces 6 ans sur le banc de l’oppostion ! Par démonstration, Ustaritz Bai par la voix de M. IBARBOURE, en charge de la Culture, nous accuse maintenant d’être « anti-basques », c’ est à dire opposés à la culture basque. Puis « chatouillé », il s’envole dans un lyrisme en nous opposant aux associations de la Commune… Ce n’est pas du tout le propos de ce que dit notre article incriminé : lire notre article sur la création d’un bar multiculturel et d’une salle des fêtes. La culture basque tient une grande place à Ustaritz et elle est dans le cœur de l’ensemble de notre liste. Et Uztaritze Bai n’en aura jamais le monopole ! Nous continuerons à soutenir les associations qui œuvrent en ce sens. Comme toutes les associations de la Commune d’ailleurs. Et c’est dans notre programme Ensemble Pour Ustaritz ! En revanche notre ville Ustaritz, à l’image du Pays Basque, est devenue en un sens une société « multiculturelle ». Le succès de la fête des Guinguettes de la Nive est l’expression de la demande d’espaces culturels où le basque n’a pas une place exclusive voire minoritaire. Nous soutiendrons AUSSI de telles initiatives que nous voyons comme complémentaires de la promotion de la culture basque et non opposées. Nous proposons de prendre en compte la réalité sociologique d’Ustaritz, pas l’image un peu fantasmée que certains en ont ! Notre but est de favoriser la cohabitation des cultures françaises, basques et autres bien sûr. Est-ce être « excités du bocal » que d’avoir de telles ambitions ? Les Uztariztar jugeront ! [...]
25 juin 2020Après deux mois de confinement, ENEDIS reprend le déploiement des compteurs Linky et notre commune Ustaritz est dans le planning. Les Uztariztar ont commencé à recevoir des appels d’ENEDIS et les rendez-vous à domicile se planifient. Le compteur communiquant Linky est un sujet clivant mais tout de même, il présente des risques qui requièrent un principe de précaution et une surveillance dans le futur : Risque informatique sur l’utilisation des données recueillies et la transmission de ces données à des tiers en vue de leur exploitation sans consentement de l’habitantRisque financier sur le contrôle des consommations et des usages individuels relevant de la vie privée de l’habitantRisque commercial sur l’avènement de nouvelles tarifications de consommation défavorables au consommateur avec la perspective d’une électricité à deux vitessesRisque environnemental potentiel sur la durée de vie du compteur Linky plus courte que les compteurs remplacés (60 ans), et certain lorsque des compteurs en parfait état de marche sont remplacésRisque sanitaire sur les personnes sensibles aux ondes électromagnétiquesRisque technique sur sa pose sur un réseau électrique domestique obsolescent L’installation des compteurs Linky sur le territoire de la commune d’Ustaritz a fait l’objet d’une délibération lors du conseil municipal du 28 juin 2018. À la suite de cette délibération, le conseil municipal a voté à l’unanimité que les administrés pourront accepter ou refuser le Linky, chargeant le maire sortant Bruno CARRERE d’assurer par arrêté l’application de cette prescription. Au passage, Monsieur ST JEAN et un de ses élus s’étaient abstenus : ceci donne une idée de la teneur de son soutien sur le sujet. Depuis 2018, le sujet s’est endormi car le déploiement du Linky sur Ustaritz n’était prévu de commencer qu’en 2020. Nous y sommes donc ! Depuis le début des élections municipales et communautaires, le maire sortant Bruno CARRERE semble taire volontairement ce sujet, qui le dérange sans doute. ET BIEN NOUS, LA LISTE ENSEMBLE POUR USTARITZ : Nous soutiendrons le libre choix des Uztariztar de changer ou de refuser le Linky ! Chacun comprendra que l’accepter ne demandera aucune démarche de la Mairie. Alors nous commençons dès à présent notre soutien à celles ou ceux qui choisiraient de le refuser. Compte-tenu du déploiement en cours d’ENEDIS sur notre commune, vous trouverez les démarches pour refuser le Linky sur le site de l’une des associations de notre commune, UDE (Ustaritz Défendre l’Environnement) : https://ude-ustaritz.fr/ustaritz/boite-a-outils-pour-refuser-le-compteur-linky/ Dimanche 28 juin : votez et appelez à voter pour la Liste Ensemble Pour Ustaritz ! [...]
25 juin 2020Municipales-à-Ustaritz-Sud-ouest-1 [...]
24 juin 2020L’anniversaire des 18 ans est une étape marquante de la vie. On quitte l’adolescence pour rentrer dans la vie d’adulte. Le fêter est important ! Mais aujourd’hui, nos enfants n’ont aucune structure pour le célébrer sur notre commune Ustaritz ! Hier soir en vidéo sur les réseaux, la liste de Bruno CARRERE ne propose toujours rien de nouveau à nos adolescents ! Ils se satisfont de l’espace jeune et le point info jeunesse ! WTF ??? Certes, ces deux structures sont essentielles pour le lien social et administratif. Mais elles sont bien trop “formelles” ! S’en tenir à ça, c’est être en complet décalage avec le besoin de liberté, d’émancipation et d’accomplissement des 14-25 ans du côté de Bruno CARRERE ! Lorsqu’on a entre 16 et 20 ans, c’est bien souvent par la musique qu’on s’épanouit. Faire partie d’un groupe de rock par exemple et se produire sur notre commune, ça c’est un épanouissement recherché par nos jeunes ! Monter sur scène devant ses copains, et vivre un premier concert live devant ses proches, c’est inoubliable à l’adolescence ! Il suffit de leur donner la parole et de les écouter pour comprendre ce qu’il y a à faire : « L’espace jeune et le point info jeunesse, c’est bien ! Mais on s’en fout, on préfère un lieu de vie entre jeunes, pour les jeunes et par les jeunes ! »« Entre le mutxiko rempli de vieux, ou un concert du groupe de punk de mes potes, y’a pas photo j’irai voir le concert ! »« Nous, on sort sur Bayonne ou Biarritz ! On part à deux sur mon scoot ! Y’a rien sur Ustaritz pour nous ! »« On n’a que le bar Didier pour se retrouver en terrasse le soir ou le week-end »Citation d’un groupe de jeunes que nous avons interrogé dans le Bourg Sur Ustaritz, il n’existe aucune scène pour les accueillir avec simplicité et sécurité. En conséquence, nos jeunes Uztariztar sont obligés de faire des kilomètres pour aller faire leurs fêtes sur Bayonne, Anglet, Biarritz ou Saint Jean de Luz… avec tous les risques d’accidents que cela comporte ! Ou pire de faire des fêtes sauvages dans la nature avoisinante ! De plus, il n’y a pas que nos jeunes Uztariztar qui sont démunis lorsqu’on souhaite organiser un événement sur la commune. Les couples souhaitant se marier et célébrer leur mariage sur Ustaritz n’ont aucune solution. Aucune salle pour fêter en famille et avec ses amis ses 30 ans, 40 ans, 50 ans ou plus. MariageSpectacle scolaireAnniversaire Le manque de structure est également ressenti par les associations, les écoles, pour organiser un évènement, une réunion annuelle, etc… Nos valeurs dans notre programme sont de donner un espace d’expression à tous les habitants d’Ustaritz, sans discrimination et sans favoritisme. La culture, la musique et l’art se doivent d’être ouvert au monde. Contrairement à ce que propose l’équipe de Bruno CARRERE depuis 6 ans et pour cette élection, nous ne serons pas repliés que sur une seule culture et une seule idéologie. Nous les favoriserons toutes en n’oubliant pas d’être basque ! C’est pourquoi notre liste Ensemble Pour Ustaritz souhaite répondre à ce vide sidéral sur notre commune Ustaritz avec notre programme. ET BIEN NOUS, LA LISTE ENSEMBLE POUR USTARITZ : Nous créerons un bar multiculturel et une salle des fêtes ! Nous proposons de créer un bar multiculturel et associatif. Notre idée est d’en faire un lieu de vie pour nos jeunes Uztariztar, avec un fonctionnement partagé entre la municipalité sur les aspects administratifs et de gestion financière, et les adhérents sur l’animation, la logistique et l’évènementiel. Ce bar aurait une petite scène musicale, dans un premier temps sans prétention sauf celle de pouvoir d’organiser des concerts avec les groupes de musique émergeant de notre jeunesse ou des réunions de chants basques traditionnels par exemple. Un exemple concret : il serait possible d’organiser des sessions lives en reprenant le concept des Aprèm’ Rock ; de 15h à 20h un samedi par mois ; avec un concours annuel à la clé. Autre exemple : organiser des stands up ! Ce pourrait être un lieu de pratique de l’Euskara et d’apprentissage des chants basques, encourageant les débutants par la pratique avec nos bascophones aguerris. L’animation et la logistique pourraient être déléguées aux personnes organisatrices et sur la base du volontariat confiée à nos jeunes Uztariztar ; soit par la création d’une association, soit par l’union des comités des fêtes de la commune. La gestion administrative et financière, les aspects techniques seraient initiés à la charge de la Mairie ; mais pourquoi pas aussi les déléguer partiellement avec le temps. Par ailleurs, nous proposons la création d’une salle des fêtes sur Ustaritz, structurée pour accueillir les mariages, les anniversaires et les événements associatifs voire professionnels de tous les Uztariztar. Animation scolaireAnniversaireRepas associatifMariage Nous impliquerons chaque personne volontaire pour co-construire ces deux projets dans une démarche sincère de démocratie participative : des adolescents, des jeunes adultes, des adultes et les personnes plus âgées. Nous nous concerterons tous ensemble pour trouver le bon lieu, la meilleure organisation. Nous saurons nous appuyer sur toutes les forces vives des Uztariztar, sans discrimination d’âge ou culturelle, pour la dynamisation de notre commune, à l’image de la fête des Guinguettes qui a lieu en septembre à Chopolo! Dimanche 28 juin : votez et appelez à voter pour la Liste Ensemble Pour Ustaritz ! [...]
22 juin 2020Depuis 6 ans, l’état des routes communales sur le territoire d’Ustaritz s’est fortement dégradé. Le “rafistolage” des nids de poules a ses limites. Après chaque intempérie, la situation revient à son point de départ. Les travaux sur la D932 ont entrainé des déviations avec un trafic important de véhicules et de poids lourds sur des routes sinon fragilisées, déjà fortement dégradées. Les récents travaux de déploiement de la fibre sur Ustaritz ont détérioré leur état. La dégradation de nos routes communales touche aussi bien le centre-bourg d’Ustaritz qu’Arrauntz, Hérauritz, Etxehasia ou les autres quartiers périphériques. Par ailleurs, les quartiers périphériques sont dépourvus de voie piétonne ou cyclable. La sécurité n’est pas assurée pour circuler vers le centre-bourg et en revenir sain et sauf ! Des chemins communaux ont été laissés à l’abandon par la municipalité de Bruno CARRERE. Certains seraient même accaparés par un ou des riverains (ex. : jonction entre les quartiers Arrauntz et Astobizkar). Ces chemins communaux pourraient être transformés en pistes cyclables et piétonnes pour assurer la jonction entre nos quartiers. Par ailleurs, le centre-bourg d’Ustaritz manque de stationnements. En parallèle, le covoiturage n’a pas d’aires banalisées ou aménagées sur les axes entrants et sortants de notre commune. La vitesse des véhicules est aussi un problème sur nos routes communales périphériques, à l’entrée des zones d’habitation depuis l’extérieur de la ville. Les Uztariztar l’ont signalés à maintes reprises lors des comités de quartiers tout au long de la dernière mandature de Bruno CARRERE. Son bilan sur le sujet est un échec car aucune solution réfléchie sur le long terme n’a été menée ! Le constat de tout cet ensemble est qu’une réflexion globale doit être menée dès le début de la prochaine mandature : pour la réfection de nos routes communalespour l’adjonction de bords de route sécurisant le piéton ou le cycliste (trottoirs, bas-côtés élargis ou pistes cyclables selon le cas)pour la réappropriation et la transformation en pistes cyclables et piétonnes des chemins communaux faisant la jonction entre les quartierspour une vitesse limitée dans les zones d’habitation avec solution de ralentissement adaptéespour la création de zones de parking pour les automobiles et les deux roues (proches des commerces) avec une meilleure signalisation généralepour la création d’aires de covoiturage ET BIEN NOUS, LA LISTE ENSEMBLE POUR USTARITZ : Nous lancerons un plan pluriannuel de réfection des routes de la Commune ! Nous planifierons sur les 6 ans à venir une réfection importante des routes de la commune : en répondant aux exigences de transition écologique, de circulations piétonnes et cyclable, de stationnements et de sécurité routière. Financièrement, notre idée est de minimiser le coût total de cette réfection. Nous mènerons un appel d’offre correspondant à l’ensemble des réfections à réaliser. La mise en oeuvre se planifiera sur la période de notre mandature si nous devenons vos élus ! Et dans notre démarche de démocratie participative, nous vous consulterons en nous appuyant sur les comités de quartiers, pour valider les urgences et la planification intégrale de cet objectif de notre programme. Dimanche 28 juin : votez et appelez à voter pour la Liste Ensemble Pour Ustaritz ! [...]
22 juin 2020Toute l’équipe d’Ensemble Pour Ustaritz est heureuse de vous présenter sa profession de foi pour le deuxième tour des élections municipales et communautaires 2020 Profession-2e-tour-1 [...]
21 juin 2020La liste Ensemble Pour Ustaritz souhaite faciliter l’accession à la propriété des Uztariztar. Nous utiliserons tous les dispositifs qui permettront de le faire. Le Bail Réel Solidaire est un dispositif créé en 2017. Il correspond à nos valeurs sociale et solidaire et offre une première réponse à cet objectif. Nous le reprendrons dans notre programme. Qu’est-ce que le Bail Réel Solidaire ? « Le bail réel solidaire (BRS) est un nouveau dispositif d’accession sociale à la propriété qui permet de baisser le coût et de garantir dans le temps la vocation sociale des logements. Ce nouvel outil de mixité sociale permet à des ménages des classes moyennes de devenir propriétaires de leur résidence principale dans les zones tendues. »Source : Comment ça marche ? OFS : Organisme de Foncier Solidaire, structure agréée par l’État pour établir des BRS. Le mécanisme en chiffres ? Source : Cet exemple correspond à un secteur très tendu, type PACA ou Île-De-France. Mais le secteur de la Côte Basque est devenu très tendu avec le cocktail explosif d’une forte demande, d’une offre faible et des prix de l’immobilier qui atteignent des niveaux du type PACA ou Île-De-France ! Et le secteur d’Ustaritz suit cette tendance de manière accélérée par la pression du secteur immobilier, excentrée de plus en plus vers l’intérieur du territoire du Pays Basque ! ET BIEN NOUS, LA LISTE ENSEMBLE POUR USTARITZ : Nous organiserons des projets de BRS dans le territoire de notre commune Ustaritz Le Bail Réel Solidaire est un des dispositifs qu’il faut promouvoir pour les primo-accédants Uztariztar ! Nous en sommes convaincus ! Et nous en trouverons d’autres pour compléter notre objectif au cours de la mandature si nous devenons vos élus ! Dimanche 28 juin : votez et appelez à voter pour la Liste Ensemble Pour Ustaritz ! Télécharger la plaquette : cliquez ici Ou lisez la ci-dessous (qq secondes de patience le temps du chargement du PDF) 😉 coophlm-brochurebrs-vd_2019_cmprs_compressed [...]
20 juin 2020Débat radio sur Gure Irratia 106.6 FM : «Hirigintza plana korapilo nagusi»Notre colistier Guillaume Darden à gauche (👍🏻) sur la photo Retrouvez l’excellente prestation de notre colistier Guillaume Darden, en basque, lors du débat radio sur Gure Irratia (106.6 FM) : http://euskalirratiak.eus/«hirigintza-plana-korapilo-nagusi».html [...]
20 juin 2020Notre liste Ensemble Pour Ustaritz souhaite réagir en conséquences de la pandémie COVID-19 et de la crise économique qui s’annonce. Nous proposons de mener un projet pour la création d’une épicerie sociale et solidaire au centre de notre commune d’Ustaritz ! Mais qu’est-ce qu’une épicerie sociale et solidaire exactement ? Pour faire simple, une épicerie sociale et solidaire est un lieu-repère pour les habitants dont les objectifs et le modèle de fonctionnement sont les suivants : Une distribution alimentaire pour des personnes en situation de précaritéUn accès à une alimentation équilibrée à moindre coûtUn système d’adhésion pour sortir d’une logique d’assistanat en faveur d’une démarche d’accompagnementUne structure d’animation de la Vie Sociale (Ateliers et animations sociales, point d’information municipale, aides aux démarches administratives, ouverture à des activités diverses, …)Un lieu d’échange et de mixité sociale pour favoriser le vivre ensemble Pour avoir tous les détails et en savoir plus : Guide pratique : https://www.banquealimentaire.org/le-guide-pratique-des-epiceries-sociales-195Présentation complète : https://andes-france.com/nos-actions/les-epiceries-solidaires/qu-est-ce-qu-une-epicerie-solidaire/Voir l’épicerie d’ANGLET : http://www.aquitaineonline.com/actualites-en-aquitaine/euskal-herria/epicerie-sociale-anglet.html L’association familiale laïque “deneri idekia” en a déjà exposé l’avant projet à notre commune. Et comme à son habitude, la majorité municipale actuelle n’a pas donné suite et a dédaigné de leur répondre… Sûrement par manque de conviction politique ou par rejet sectaire ! ET BIEN NOUS, LA LISTE ENSEMBLE POUR USTARITZ : NOUS MENERONS LE PROJET ! Par conviction politique ! En respect de nos valeurs humanistes ! Pour encourager les initiatives citoyennes, sociales et solidaires aux services des Uztariztar ! Nous reprendrons la réflexion de cet avant-projet et nous mènerons la création d’une épicerie sociale et solidaire au centre d’Ustatritz ! Avec l’aide des forces vives de nos associations ! Elle viendra parfaitement s’inscrire dans notre programme tout comme notre volonté de dynamiser la ville avec des commerces de proximité favorisant les circuits courts auprès de nos producteurs locaux ! Dimanche 28 juin : votez et appelez à voter pour la Liste Ensemble Pour Ustaritz ! [...]
18 juin 2020Nous nous engageons, si nous sommes élus, à demander une révision du PLU à la CAPB, à consulter et à concerter les Uztariztar tout au long du projet. 𝗟𝗲 𝗰𝗼𝗹𝗹𝗲𝗰𝘁𝗶𝗳 𝙘𝙤𝙣𝙩𝙧𝙚 𝙡𝙚 𝙋𝙇𝙐 𝗰𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗶𝗾𝘂𝗲:“Nous avons toujours affirmé notre indépendance par rapport aux diverses listes. Toutefois, pour nous, un Maire se doit d’être au service de sa commune et de ses concitoyens.Nous avons, depuis un an maintenant, essayé de faire entendre nos doléances à la majorité municipale actuelle. Au fur et à mesure de nos investigations, nous nous sommes rendus compte que nous n’étions pas du tout écoutés. Il y a eu plusieurs discours. Le Maire, Monsieur Carrere, a été condamné par la CADA (Commission d’accès aux documents administratifs) pour avoir refusé de nous fournir les documents que nous lui avons demandé avant l’été 2019. Aujourd’hui, il ne s’est toujours pas plié à cette injonction.Beaucoup d’entre nous en 2014 étaient tombés dans le piège des bonnes paroles. Nous savons ce qu’il en est et nous n’avons pas le droit de nous tromper à nouveau.𝐏𝐨𝐮𝐫 𝐣𝐮𝐠𝐞𝐫 𝐪𝐮𝐞𝐥𝐪𝐮’𝐮𝐧, 𝐧’𝐞́𝐜𝐨𝐮𝐭𝐞 𝐩𝐚𝐬 𝐜𝐞 𝐪𝐮’𝐢𝐥 𝐝𝐢𝐭 𝐦𝐚𝐢𝐬 𝐫𝐞𝐠𝐚𝐫𝐝𝐞 𝐜𝐞 𝐪𝐮’𝐢𝐥 𝐟𝐚𝐢𝐭Aujourd’hui, le PLU dévastateur concocté par cette équipe a été approuvé par la CAPB. Il est au contrôle de légalité à la Préfecture et le Préfet n’a pas encore donné son feu vert.Nous allons voter Dimanche. Notre bulletin pourrait encore faire changer les choses. Il est sûr que si les mêmes personnes se retrouvent à la tête de la municipalité, il sera plus dur de récupérer la valeur de nos parcelles. Il faudra attendre la sanction du tribunal administratif.Nous tenons à rappeler que ce qui fait notre force c’est notre nombre et nous devons tout faire pour le prouver.Allez voter nombreux, faites passer le message à votre famille, à vos amis, à vos connaissances .Surtout ne vous trompez pas de bulletin 🙂 “Pour le collectif [...]
17 juin 2020Notre liste Ensemble Pour Ustaritz a envie de gagner ces élections municipales et communautaires pour tous les Uztariztar. Nous sommes toutes et tous prêts pour gagner ! Le premier tract de notre campagne du second tour est distribué. Retrouvez-le en ligne ci-dessous : Tract-2e-tour [...]
17 juin 2020La campagne pour le second tour des municipales est lancée depuis ce lundi 15 juin. Ce mercredi 17 juin, nous fêterons un triste anniversaire : celui des 3 mois depuis le confinement de la nation toute entière le 17 mars dernier. La lutte contre la COVID-19 prenait alors une forme inédite. La majorité municipale a lancé un appel aux volontaires pour aider les personnes en détresse face à la pandémie. Plusieurs de nos colistiers ont proposé leur aide à titre individuel. La situation extraordinaire méritait « une pause » dans la campagne et une vraie solidarité. La liste Ensemble Pour Ustaritz le pensait naïvement. Cependant, aucun membre de notre liste n’a été ni appelé et ni mobilisé. Pendant la crise, la majorité municipale a fait le travail que lui imposaient les directives gouvernementales, certes. En revanche, elle a choisi de gérer seule les diverses actions sociales… Comme à son habitude : sans concerter, sans fédérer et sans coordonner. Ce n’est pas notre façon d’agir, de penser et de faire. Face à une telle situation, consulter, questionner, partager avant d’agir auraient peut-être permis de sortir grandi de cette épreuve. Leur démarche est contraire à notre principe de Démocratie Participative. Plusieurs personnes nous ont interpellé dernièrement : « Eloignée du bourg, j’espérai qu’on me porterait les masques » (quartier Astobizkar)« C’est bien beau de venir nous voir durant les périodes électorales, mais personne n’est venu durant le confinement pour rompre notre isolement ou prendre connaissance de notre situation » (quartier hiribehere)« Je me suis sentie abandonnée par la Mairie durant tout le confinement » (quartier Saint Michel) Affronter une crise de cette ampleur n’a sûrement pas été facile. Les mesures sanitaires ont été très contraignantes ; comme les communications confuses sinon contradictoires de nos ministres ou de notre Président. Mais unir et guider les bonnes volontés de tout bord au service de tous les Uztariztar aurait dû être la manière de mener l’action au niveau de notre commune. D’un côté, la liste Ensemble Pour Ustaritz ne pouvait pas, n’avait pas le droit de « bypasser » l’action de la majorité municipale dans ce contexte singulier. D’un autre côté, nous ne pouvions pas resté sans rien faire à titre individuel et en tant qu’Uztariztar. Alors nous avons laissé de côté la politique et nous avons agi de notre côté, avec l’abnégation et la forme les plus républicaines que nous pouvions mener. Notre candidat Bruno CENDRES et certains de nos colistiers ont porté aide et assistance au Secours Populaire d’Ustaritz. Durant les deux mois de confinement, tous les mardis, ils ont transporté des colis alimentaires pour les familles nécessiteuses. Bien sûr, nous n’en attendons aucun louange et ce n’est pas notre propos. Mais nous tenions à vous le faire savoir. [...]
16 juin 2020L’Invité de la rédaction de France Bleu Pays Basque (8h10) : débat second tour municipales Ustatritz France Bleu Pays Basque organisait ce mardi 16 juin un débat autour des élections municipales et communautaires à Ustaritz. Notre candidat Bruno CENDRES, le candidat Jean-Claude SAINT JEAN et le maire sortant Bruno CARRERE ont pu rapidement échanger. Nous reviendrons rapidement vers vous pour souligner les points clés de notre programme et de notre réaction aux enjeux post-COVID-19. Pour écouter le débat en replay, cliquez sur le lien suivant : https://www.francebleu.fr/emissions/l-invite-de-france-bleu-pays-basque/pays-basque [...]
3 juin 2020Chères électrices et chers électeurs, Chers Uztariztar, Le second tour se déroulera le 28 juin… … et la liste Ensemble Pour Ustaritz se maintient : nous sommes SURMOTIVÉS !!! Notre résultat au premier tour, renforcé par l’appel du candidat Dr Lesbats à ses électeurs de porter leur vote sur notre liste au second tour (voir son site), nous placerait en outsider pour gagner la Mairie d’Ustaritz… Nous en sommes SURMOTIVÉS !!! Nous souhaitons vous rassembler autour de notre programme et nous mettrons un point d’honneur à appliquer une vraie démocratie participative une fois élus : nous tiendrons compte de votre vote du 28 juin prochain ! Désormais, notre objectif est très clair : battre la liste Uztaritze Bai et remporter ces élections ! Nous sommes SURMOTIVÉS !!! Suivez nous sur notre site et sur Facebook : nous vous tiendrons informé(e)s de notre campagne de second tour, contrainte par la crise sanitaire de la COVID-19 à de nouvelles modalités. [...]
22 mars 2020https://ustaritz-avenir.com/actualit%C3%A9s/item/236-remerciements.html [...]
19 mars 2020Chers UZTARIZTAR, Mesdames, Messieurs, Vous êtes 570 électeurs (19,69%) à avoir voté pour la liste ENSEMBLE POUR USTARITZ à l’occasion du 1er  tour des élections Municipales du  dimanche 15 mars soit une progression de 7,5% par rapport à 2014. Ce résultat nous donne un très grand espoir. Mes colistières et colistiers se joignent à moi pour vous adresser nos plus sincères remerciements. Nous tenons également à vous féliciter de  l’intérêt que vous portez à la vie locale, vous qui vous êtes déplacés dans ces circonstances compliquées et inédites. Encore merci à toutes et à tous A bientôt Bruno CENDRES [...]
13 mars 2020A la demande du collectif contre le PLU, nous vous communiquons l’information suivante: “Nous avons toujours affirmé notre indépendance par rapport aux diverses listes. Toutefois, pour nous, un Maire se doit d’être au service de sa commune et de ses concitoyens. Nous avons, depuis un an maintenant, essayé de faire entendre nos doléances à la majorité municipale actuelle. Au fur et à mesure de nos investigations, nous nous sommes rendus compte que nous n’étions pas du tout écoutés. Il y a eu plusieurs discours.  Le Maire, Monsieur Carrere, a été condamné par la CADA (Commission d’accès aux documents administratifs) pour avoir refusé de nous fournir les documents que nous lui avons demandé avant l’été 2019. Aujourd’hui, il ne s’est toujours pas plié à cette injonction. Beaucoup d’entre nous en 2014 étaient tombés dans le piège des bonnes paroles. Nous savons ce qu’il en est et nous n’avons pas le droit de nous tromper à nouveau. Pour juger quelqu’un, n’écoute pas ce qu’il dit mais regarde ce qu’il fait Aujourd’hui, le PLU dévastateur concocté par cette équipe a été approuvé par la CAPB. Il est au contrôle de légalité à la Préfecture et le Préfet n’a pas encore donné son feu vert.  Nous allons voter Dimanche. Notre bulletin pourrait encore faire changer les choses. Il est sûr que si les mêmes personnes se retrouvent à la tête de la municipalité, il sera plus dur de récupérer la valeur de nos parcelles. Il faudra attendre la sanction du tribunal administratif.  Nous tenons à rappeler que ce qui fait notre force c’est notre nombre et nous devons tout faire pour le prouver. Allez voter nombreux, faites passer le message à votre famille, à vos amis,  à vos connaissances . Surtout ne vous trompez pas de bulletin 🙂 Pour le collectif [...]
13 mars 2020Il est vrai que la campagne électorale a été lancée en plein Carnaval avec le débat sur France Bleu, mais M. Saint Jean bien que nous soyons passés en Carême, ne peut se défaire des différents masques dont il s’est affublé. Masque n°1 ; le candidat sans étiquette. Il est à noter qu’il ne nous répond pas sur ce point. Lui qui a été candidat suppléant du conseiller départemental LR (droite) élu en 2015, il aurait certes du mal à contester ce fait. Pour revenir à ce 1er débat, carnavalesque à plus d’un titre, il est à noter que les journalistes ont fait remarquer d’entrée à notre candidat M. Cendres qu’il était jusqu’alors le seul élu de la liste de gauche, et à M. Carrère qu’il était difficile de cacher son étiquette abertzale,  mais M. Saint Jean n’a pas été questionné sur son engagement à droite lors des récentes élections départementales. Oubli étonnant! Toujours est-il que fort de cette première omission, il a enfilé un second masque, qui n’a pas manqué de surprendre : Masque n°2 ; le candidat écologiste Pour un militant et élu de la FNSEA*, important responsable de la SAFER (l’organisme qui régit les ventes de terres agricoles),  c’était un peu fort de café ou plutôt de piment d’Espelette. Nous ne sommes pas privés de nous en amuser, comme de  la conversion tardive de M. Lesbats à la nécessité du bilinguisme pendant les conseils municipaux. Nous n’aurions pas insisté sur le sujet s’il n’y avait pas eu l’affaire du Pacte écologique de Bizi, la très sérieuse et active association bayonnaise qui a demandé aux listes de s’engager sur plusieurs orientations pour limiter le réchauffement catastrophique qui menace notre planète. M. Saint Jean a décidé de ne pas signer le Pacte. C’est son droit. Mais cela montre clairement qu’il voit encore Ustaritz comme le village qu’il a connu dans sa jeunesse, au temps des 30 glorieuses, alors qu’il est de plus en plus évident que des solutions fortes devront être prises, comme le propose Bizi. Quant à son argument massue : une majorité de listes n’a pas signé le Pacte (sans doute pour des raisons très diverses), il oublie de dire que si les candidats de nombreux villages basques n’ont pas signé, ceux des villes de plus de 4000 habitants, ont signé à plus de 90% dont pas mal des amis politiques de M. Saint Jean. Ex. Mme Arosteguy favorite à Biarritz Là encore M. Saint Jean montre (involontairement) sa vision passéiste. Ustaritz est devenue une ville de près de 8000 habitants plutôt jeune et ouverte sur le monde, l’a-t-il remarqué ?       L’affiche de M. Saint Jean :sans masque  Il est seul sur l’affiche!!! Les autres listes présentent l’équipe qui se propose de gérer la ville pendant six ans. M. Saint Jean se veut-il l’ homme providentiel? Chacun peut interpréter comme il le souhaite ce signal envoyé aux Uztaritzar. *A propos de la FNSEA elle a certes longtemps regroupé tous les agriculteurs mais beaucoup s’en sont détachés ces dernières décennies.  Elections aux chambres d’agriculture 2019 : pour le principal collège, celui des chefs d’exploitation, la FNSEA obtient 51,89%. On est loin des majorités massives de naguère. [...]
12 mars 2020L’équipe qui s’est réunie l’automne dernier pour construire un programme cohérent dans la perspective des élections municipales, vient de tenir sa dernière réunion publique. Nous ne reviendrons pas en détail sur notre programme mais souhaitons insister sur ce qui pourrait être mis en œuvre dès le mois d’avril. Nous ne nous présentons ni pour prendre une revanche, ni pour assouvir un rêve de mairie, ni pour défendre un bilan «contrasté». Nous nous inscrivons dans le grand mouvement de la DEMOCRATIE PARTICIPATIVE qui se développe partout  en France. Nous nous engageons à ce que tous les grands dossiers et projets à venir soient discutés avec les acteurs économiques, les associations (la grande richesse d’Ustaritz), les élus d’opposition et tous les citoyens qui voudront s’associer à leur élaboration. M. Carrère avait bien commencé avec la création des comités de quartier, par la suite les réunions se sont espacées et on a fini avec le scandale du PLU qui a vu des centaines de familles découvrir le déclassement de leur terrain après le vote par le conseil municipal. L’immobilisme qui caractérise la gestion d’Ustaritz remonte aux mandats de M. Auroy (et de son adjoint M. Lesbats). QUELLES SERONT NOS PRIORITES ? Remettre à plat le PLU de M. Carrère S’attaquer au problème fondamental des écoles. En collaboration de la CAPB, du département et de la région, s’attaquer enfin à la question des transports. Rechercher de nouvelles ressources afin de limiter l’augmentation des impôts. Redynamiser le centre bourg Nous vous renvoyons à notre programme papier ou à notre site pour nos autres propositions. LE 15 MARS REVEILLEZ USTARITZ : VOTEZ POUR LA LISTE ENSEMBLE POUR USTARITZ MENEE PAR BRUNO CENDRES Intervention de Mme Valérie CAUNEGRE. N°2 sur la liste ENSEMBLE POUR USTARITZ Intervention de M. Christophe SEVILLA [...]
9 mars 2020Nous tenons à remercier Mr Saint Jean pour avoir détaillé une partie de notre programme, mais nous souhaitons apporter quelques éclaircissements à son analyse. Pourquoi ENSEMBLE POUR USTARITZ souhaite avoir une autre démarche et rechercher d’autres ressources financières pour la commune ? Depuis plusieurs années l’état se désengage et diminue les dotations. Les ressources financières de la commune d’Ustaritz reposent essentiellement sur les impôts. Ceci est dû à l’immobilisme des trois municipalités précédentes, en particulier à celle menée par M. Auroy. Nous souhaitons changer cette situation en développant d’autres ressources. C’est pour cela que nous engagerons une étude par un cabinet spécialisé pour savoir quels domaines nous pourrions développer afin de gagner en autonomie financière. Les seules solutions que proposent la liste USTARITZ AVEC BON SENS est la réduction des investissements, l’augmentation des impôts et une maîtrise des dépenses en personnel (diminution des effectifs?) Oui M. Saint Jean le monde a évolué depuis votre premier mandat municipal il y plus 30 ans ! Oui M. Saint Jean, il est temps aujourd’hui de penser autrement qu’il y a 30 ans Oui M. Saint Jean, l’immobilisme qu’a connu Ustaritz depuis tant d’années et auquel vous avez  contribué est révolu Oui M. Saint Jean, il est temps de penser la politique autrement avec des solutions adaptées aux problématiques actuelles et non pas à un passé semi mythique. Votre envolée sur les belles maisons labourdines et les frères Garat n’était pas si innocente que ça ! Vous êtes un homme respectable mais tourné vers le passé.                 Oui nous souhaitons financer une étude d’environ 10 000€ afin de ne prendre aucun risque pour les Uztariztar, contrairement à vous qui comptez multiplier les audits sur les bâtiments, la forêt, les besoins et les ressources existantes. Avez-vous chiffré ce que coûterait votre état des lieux ? Nous avons une autre vision : nous engagerons une étude pour l’avenir et pas d’audits tournés vers le passé. ENSEMBLE POUR USTARITZ souhaite avoir une démarche responsable envers l’environnement, c’est pour cela que nous développerons les énergies vertes. Pas étonnant que M. Saint Jean militant FNSEA, partisan d’une agriculture ultra productiviste ne comprenne pas cette démarche.  Dans ce domaine aussi M. Saint Jean est un produit du passé, celui des 30 glorieuses. Les enjeux écologiques actuels le dépassent.                 Non M. Saint Jean Ustaritz ne sera pas mis sous tutelle car nous ne sommes pas inconscients ! Notre but est de trouver des ressources financières supplémentaires à la commune pour avoir enfin une Capacité d’Autofinancement positive. Que ce soit pour les panneaux photovoltaïques sur les bâtiments communaux ou la réhabilitation d’un moulin en centrale hydroélectrique, nous ferons une étude complète qui tiendra compte du coût de l’opération. Si sa rentabilité n’est pas avérée, nous abandonnerons un projet. Nous ne nous appuierons certainement pas sur le chiffrage fantaisiste estimé grossièrement par M. Saint Jean qui oublie de prendre en compte la durée du financement de ces projets et les recettes associées dont les subventions. Répartie sur 10 ans la charge n’est plus la même !  Oui M. Saint Jean, les subventions les plus importantes aujourd’hui sont destinées à développer les énergies vertes et nous irons les chercher. Au sujet de l’endettement de la commune : Si M. Saint Jean et son équipe avaient respecté leurs électeurs et avaient assisté au dernier conseil municipal, ils auraient appris que le remboursement de la dette a été avancé suite à l’absence d’investissement ces 2 dernières années. Ils auraient aussi appris que la commune d’Ustaritz peut se permettre de réemprunter surtout pour investir sur des projets rentables. Exactement ce que nous proposons : « investir dans des projets qui améliorent les ressources financières de la commune ». C’est pour cela que nous envisageons par exemple la création d’un camping, d’une aire de camping-cars, l’aménagement du lac de la gravière, la pose de panneaux photovoltaïques, la réhabilitation d’un moulin en centrale hydroélectrique. Oui, c’est vrai,  nous avons un programme ambitieux pour Ustaritz ! Mais pourquoi Mr Saint Jean, après avoir attaqué à tour de rôle M. Lesbats et M. Carrère attaque-t-il la liste ENSEMBLE POUR USTARITZ ? Aurait-il peur de ne pas finir sur le podium ? Lui le Poulidor des élections à Ustaritz. Se sentirait-il menacé ? Lui qui a été récemment candidat aux élections départementales sous l’étiquette UMP, mais qui aujourd’hui se présente sans étiquette en niant toute appartenance à la droite républicaine. Lui qui affirmait le 25/02/2020 : « Elle court elle court la rumeur. Fausses vérités, Vrais mensonges. Que se passe-t-il? Que je suis bête : Nous sommes en campagne municipale ! Avec ses coups bas et ses allégations douteuses. Certains candidats et non des moindres utilisent ce moyen pour arriver à leur fin. C’est vraiment affligeant !»  (source : site internet de M. Saint Jean) Effectivement, nous partageons la position de M. Saint Jean : c’est affligeant au même titre que son analyse mensongère du programme de la liste ENSEMBLE POUR USTARITZ ! Les Uztariztar souhaitent se tourner vers l’avenir et avoir une majorité municipale qui regarde devant et non derrière. Les hommes du passé ont fait leur temps. Pour un nouvel élan, une nouvelle dynamique, VOTEZ et faites voter la liste ENSEMBLE POUR USTARITZ Elections départementales 2015 [...]
8 mars 2020Mardi 3 mars à Arrauntz et jeudi 5 mars à Hérauritz, nos réunions publiques se poursuivent. Bruno CENDRES et toute l’équipe d’ENSEMBLE POUR USTARITZ sont venus à la rencontre des habitants des quartiers de la Commune. Nous remercions les nombreuses personnes venues assister à ces débats. Nos échanges ont été nombreux, appréciés et surtout et très constructifs. Ils ont été un préambule de la démocratie participative qu’ENSEMBLE POUR USTARITZ souhaite installer sur notre commune ! Bruno CENDRES (Liste Ensemble Pour Ustaritz) face aux habitants du quartier d’Arrauntz Milesker ! Intervention de M. Eric DARQUY [...]
6 mars 2020Mardi soir, l’association Bizi réunissait les 70 listes du Pays Basque ayant signé le pacte de métamorphose écologique qu’elle a élaboré pour que les futures municipalités prennent leur part dans la lutte pour la limitation du réchauffement planétaire. Au moment de la signature solennelle du pacte par les listes des élections municipales d’Ustaritz, consternation dans la salle : il en manquait une ! Celle de M. St Jean ! Tous ceux qui avaient entendu sa profession de foi écologiste lors du débat public sur France Bleu ne pouvaient le croire. Celui qu’on appelait déjà  le Greta Thurnberg d’Ustaritz, celui qui allait faire trembler les lobbies de l’agriculture ultra productiviste, malgré son passé de militant inconditionnel de la FNSEA, était absent! Tout simplement parce qu’il a refusé de signer le pacte de Bizi. Des paroles aux actes… et le “bon sens” dans tout ça ?! La liste Ensemble Pour Ustaritz est fière de signer le pacte de Bizi et de l’appliquer dans sa stratégie pour la Commune. De G. à D.: Katy ETCHART (Liste Ustaritz avenir de Dominique LESBATS), André GARO, (Liste Ensemble Pour Ustaritz de Bruno CENDRES) et Bruno CARRERE (Liste Uztarzte Bai). Où est M. Saint Jean (Liste Ustaritz avec bon sens) ? Elections municipales et climat : l’heure du choix [...]
4 mars 2020Dans le cadre des élections municipales et communales d’Ustaritz, MEDIABASK a organisé un débat entre les quatres têtes de listes : Bruno Carrère (Uztaritze Bai),Dominique Lesbats (Ustaritz avenir),Jean-Claude Saint-Jean (Ustaritz avec bon sens),et notre candidat Bruno Cendres (Ensemble pour Ustaritz). Vous pouvez retrouver le débat filmé sur le site de MEDIABASK : Voir le débat (Source Médiabask 01/03/2020) [...]
2 mars 2020Bruno Cendres et la liste “ENSEMBLE POUR USTARITZ” organisent quatre réunions publiques afin de présenter leur programme aux Ustariztar. Lundi 24 février          19h00        Etxehasia (salle du ball-trap) Mardi 3 mars              19h00        Ecole Arrauntz Jeudi 5 mars              19h00        Herauritz (salle Auzobaita) Mardi 10 mars            19h00        Bourg (salle Lapurdi) Venez nombreuses et nombreux ! Bruno CENDRES et des colistiers de la liste Ensemble pour Ustaritz seront présents. Nous échangerons autour des propostions de notre programme pour bâtir le futur d’Ustaritz toutes et tous ensemble. Nous répondrons à vos questions pour vous convaincre de nous confier votre vote aux élections municipales les 15 et 22 mars prochain. [...]
2 mars 2020ENSEMBLE POUR USTARITZ a rencontré les parents d’élèves de l’Ikastola. Nous avons pu visiter l’établissement scolaire qui est une réelle réussite. L’effectif de l’école est de 103 élèves avec une capacité maximale de 120 Nous avons abordé plusieurs sujets : L’inquiétude des parents sur le forfait scolaire payé par la mairie qui est une obligation. Nous avons compris que la mairie entre 2008 et 2014 n’avait pas rempli ses obligations en temps et en heure envers l’Ikastola. C’est après l’intervention du préfet que la mairie a enfin réagi. ENSEMBLE POUR USTARITZ tient à rassurer les parents d’élèves. Nous nous engageons à payer le forfait scolaire en temps et en heure comme l’exige la loi. La qualité des repas semble ne pas être à la hauteur des attentes des parents d’élèves. Nous avons prévu dans notre programme d’en revoir la qualité et de les réaliser en mutualisation avec la maison de retraite. Un souci sur le ticket de cantine pour les enfants extérieurs à la commune nous a été signalé. Effectivement les élèves extérieurs à Ustaritz payent le ticket au plus fort sans tenir compte du quotient familial. ENSEMBLE POUR USTARITZ attaché à plus d’égalité sociale souhaite trouver une solution pour que les familles extérieures à la commune bénéficient du ticket modérateur. Nous entamerons une démarche auprès des communes voisines afin que ces élèves puissent bénéficier des mêmes avantages pour plus d’égalité sociale. Nous nous engageons à proposer une solution aux parents d’élèves au plus tard à la rentrée scolaire de 2021. Nous maintiendrons les engagements de la mairie actuelle en termes de piscine et garderie. La cour d’école manque de jeux d’extérieur. Le financement de ces jeux est complexe car utilisé à la fois par les élèves de l’Ikastola et les enfants du centre aéré. Nous souhaitons trouver une solution pour que les élèves de l’Ikastola puissent bénéficier des mêmes installations que les élèves des écoles publiques. ENSEMBLE POUR USTARITZ remercie les parents d’élèves pour leur accueil et leur dévouement pour nos enfants. [...]
28 février 2020La première réunion publique s’est le 27 Février à Etxehasia, dans le cadre des élections municipales et communales d’Ustaritz. Après avoir présenté le programme, Valérie CAUNEGRE et Bruno CENDRES ont écouté attentivement  les Uztariztar présents avant de répondre à leurs questions. Les thèmes qui ont émergé à l’occasion de ce débat sont les suivants : Sécuriser l’accès piétonnier vers le BourgLimiter la vitesse des voituresAméliorer les transports en commun (aires de covoiturage)Repenser le tracé du contournement d’Ustaritz Bruno CENDRES rappelle les points forts du programme de la liste « ENSEMBLE POUR USTARITZ » dans son chapitre « TRANSPORT MOBILITE » à savoir : Sécuriser la voirie en rendant les lieux accessiblesFavoriser les modes de transports propresAménager des pistes cyclablesCréer des aires de covoiturageLe contournement (inévitable) ne se fera qu’en collaboration avec les habitants. Ce programme est donc en parfaite adéquation avec les demandes des habitants du quartier des bois et de Saint Michel. [...]
24 février 2020L’édition du 18 Février 2020 met en lumière les élections municipales à Ustaritz. Les 4 têtes de listes ont été interviewées. A noter que la liste Ensemble Pour Ustaritz n’est pas “sans étiquette” mais étiquetée “Liste citoyenne” ! Cliquez ici pour visionner l’émission de France 3 Euskal Herri du 18/02/2020 Le journaliste a retenu de l’interview de Bruno CENDRES l’une de nos priorités. En effet, nous souhaitons sortir la commune de son aspect “citée dortoir”. Pour cela, nous projetons de redonner de l’animation à la ville par le tourisme et le commerce de proximité : Camping, Plan d’eau de baignade et d’activités nautiques, Productions bio et locales Également, il faut offrir à notre population des lieux de vie : Bar culturel, Salle des fêtes, Marché couvert. … Au lieu de partir dans les villes de la côte, faisons revenir les Uztariztar dans le centre-bourg d’Ustaritz ! Consultez notre Programme ici : Le programme [...]
21 février 2020ENSEMBLE POUR USTARITZ a rencontré l’A.C.C.A. (Association Communale de Chasse Agréée) d’Ustaritz, dans le cadre des élections municipales des 15 et 22 mars prochains. ENSEMBLE POUR USTARITZ considère que la chasse reste une activité indispensable sur la commune pour réguler le gros gibier qui prolifère et cause des dommages considérables dans les cultures. Les membres du bureau nous ont expliqué leur fonctionnement. Les équipes de gros gibier, les palombières etc… En 2018 et 2019 les chasseurs ont organisé une course à pied dans la forêt : l’Hardoiako Itzulia. Nous savons que les coureurs ont apprécié le parcours et l’organisation. Nous souhaitons encourager ces initiatives qui apportent de l’animation à Ustaritz, et qui montre un visage très positif de cette association. Une attente récurrente : malgré les promesses électorales, les chasseurs n’ont toujours pas de salle de découpe, outil indispensable pour un minimum d’hygiène ! ENSEMBLE POUR USTARITZ mettra à disposition des chasseurs les fonds nécessaires pour la réalisation d’une salle de découpe. Cette salle sera conçue et positionnée en accord avec les chasseurs et les comités de quartier. Nous avons abordé l’état de la forêt et son entretien. La forêt est un atout indiscutable pour Ustaritz et nous devons avoir un regard particulier sur son entretien. Les chasseurs en sont conscients et notre entrevue a permis d’envisager des pistes de réflexions. Nous tenons à remercier les membres du bureau de chasse. Cette rencontre nous aura permis de comprendre leurs attentes et leurs soucis. [...]
17 février 2020Bruno CENDRES et la liste “ENSEMBLE POUR USTARITZ” sont heureux de vous présenter leur programme pour 2020-2026. [...]
15 février 2020Municipales à Ustaritz revivez le débat de France Bleu Pays Basque, France 3 Euskal Herri et Sud-Ouest. Résumé du débat du vendredi 14 février. Revivez le débat audio du vendredi 14 février [...]
15 février 2020Vous trouverez ci-dessous un article sur l’urbanisation à Ustaritz réalisé par France Bleu, dans le cadre des élections municipales. https://www.francebleu.fr/infos/politique/municipales-2020-ustaritz-et-la-course-folle-de-l-urbanisation-1581262350 [...]
13 février 2020Vous trouverez ci dessous la liste Ensemble Pour Ustaritz, conduite par Bruno CENDRES pour les élections municipales 2020 à Ustaritz. C’est une liste de rassemblement d’UZTARIZTAR de divers horizons (politique, écologique, associatifs, société civile, géographiques). Nous sommes toutes et tous motivés par le même désir de donner un nouvel élan à notre commune. Notre diversité sera une ouverture et une richesse. Sans ostracisme, responsables et humanistes, nous voulons être au service des Uztariztar, ENSEMBLE POUR UZTARITZ aura comme ligne de conduite une véritable démocratie participative ! [...]
13 février 2020Municipales à Ustaritz : la course folle de l’urbanisation Lire l’article de France bleu Pays basque. Élections municipales à Ustaritz : venez assister au débat, ce vendredi Lire l’article sur sud ouest [...]
13 février 2020Les quatre têtes de listes pour les élections municipales à Ustaritz se retrouveront pour un débat en public ce vendredi 14 février. France Bleu Pays Basque organise et retransmettra ce débat en partenariat avec Sud Ouest et France 3 Euskaleri. Entrée libre et gratuite Rendez-vous à la salle Bilgune à Ustaritz ou à l’écoute de France Bleu dès 18h. [...]
11 février 2020Nous avons rencontré Stefan, soigneur et cheville ouvrière du centre de soin de la faune sauvage situé à Arrauntz. L’équipe de quatre salariés permanents, soutenue par des « emplois aidés » et des stagiaires venant parfois de loin, a soigné l’an dernier plus de 2500 animaux (oiseaux mais aussi petits mammifères). Pour comparaison leur homologue en Navarre, qui compte 12 salariés, a soigné 1600 animaux pour la même période. Un dévouement total et de longues heures de travail sont à la base de ces résultats remarquables. Chaque amélioration à apporter (ex. la construction ou la réparation des volières etc) est le fruit du travail de Stefan et de son équipe. Si on rajoute les longs trajets pour aller chercher des animaux blessés ou les relâcher quand ils sont guéris, les animations scolaires et autres qui permettent d’engranger de précieux euros pour le centre, on ne peut qu’être admiratif par rapport au travail effectué ! Côté subventions, celles de la CAPB, du département et de la région et les animations permettent d’arriver à un équilibre financier parfois précaire. Quand on sait que pour un gypaëte barbu, l’oiseau emblématique des Pyrénées, le coût des soins s’élève à 12 000 euros, on mesure mieux l’ampleur des besoins. La prochaine municipalité, devra être attentive à la question financière par l’intermédiaire de ses délégués à la CAPB, mais devra aussi apporter, quand ce sera nécessaire, une aide logistique, par l’intermédiaire des services techniques de la mairie. Un point sera à régler très vite : la signalisation du centre de soins depuis le pont d’Arrauntz. Hegalaldia, une belle réussite qu’Ustaritz peut être fière d’avoir sur son territoire ! [...]
10 février 2020ENSEMBLE POUR USTARITZ continue son chemin et s’intéresse à ce que les UZTARIZTAR attendent de nous, tout en regardant la partie de pingpong que se livrent à ce jour les équipes LESBATS, CARRERE, ST JEAN sur leurs sites respectifs, c’est match « NUL » à vous amis (es) lecteurs d’interpréter « NUL » Aujourd’hui la demande de nos commerçants et agriculteurs est unanime : aucune signalétique dans les entrées de la commune. La D932 n’est qu’une route de passage d’Ustaritz. L’effet de VILLE DORTOIR s’est encore accentué ces dernières années Toujours pas de panneaux que ce soit pour un événement sportif, culturel ou signaler une pharmacie, bar, restaurant, boulangerie …, qui sont à l’intérieur de la VILLE DORTOIR malgré un règlement publicitaire voté par la CAPB le 2 février 2019. Pour informer les Uztariztar et les gens de passage des activités de la commune, nous installerons à des points stratégiques plusieurs écrans numériques d’extérieur. Leur deuxième requête est la même que celle de tous les UZTARIZTAR : l’état des routes « catastrophique » nous répètent-ils tous. Ensemble pour Ustaritz fera des entrées d’USTARITZ les points clefs de la signalétique afin d’attirer les gens dans le cœur du village et venir au plus près des commerces de proximité de la commune. Ensemble pour Ustaritz vous dévoilera lors des réunions publiques son idée et son projet pour pouvoir refaire les routes d’Ustaritz et arrêter la méthode « rustines » actuellement en place. [...]
9 février 2020Nous poursuivons les rencontres des forces vives d’Ustaritz « les associations ». Notre club de pelote a aujourd’hui 201 licenciés, de l’école de pelote aux séniors en passant par les féminines. Au pays Basque et dans le monde de la pelote la notoriété du Kapito Harri est indiscutable, la salle des trophées le prouve. Nous, ENSEMBLE POUR USTARITZ, continuerons à accompagner le club tant financièrement que dans les infrastructures qui sont à leurs dispositions. Le trinquet et le mur à gauche Kiroleta présentent des soucis : -le chauffage au sol du trinquet ne fonctionne pas -le mur à gauche qui n’est pas aux normes (il manque 1 mètre en hauteur) a besoin d’une rénovation complète de la couverture. Nous souhaitons rénover et rehausser la toiture en installant des panneaux photovoltaïques afin que le mur à gauche puisse être aux normes. Les panneaux photovoltaïques permettront de diminuer le coût énergétique de la structure sportive. Nous fêterons le centenaire du club Kapito-Harri en 2026, nous souhaitons qu’à cette occasion toutes les infrastructures du club de pelote soient aux normes. La pelote est un sport représentatif des valeurs du Pays Basque et l’organisation de finale pendant l’été sur la commune est une grande fierté pour les Uztariztar. Nous nous engageons à soutenir le club Kapito-Harri tout au long de notre mandat. ENSEMBLE POUR USTARITZ remercie les dirigeants de KAPITO-HARRI pour leur accueil et leur dévouement. [...]
5 février 2020Afin de comprendre et de connaitre les besoins de nos ainés, nous avons rencontré la directrice de la maison de retraite Eliza-Hegi. Nous avons pu visiter cet établissement constitué de chambres individuelles et d’appartements. Une cour intérieure agrémente le tout pour le bien des résidents. Nous avons ressenti une véritable envie d’être à l’écoute de nos ainés dans cet établissement. Les repas sont pris sur place mais aussi livrés aux habitants de la commune. Les activités et animations sont ouvertes aussi aux non-résidents. Nous souhaitons développer l’information et le service à la personne pour que nos ainés vivants dans leur habitation puissent participer aux animations et activités proposées par Eliza Hegi. Les liens intergénérationnels existent à la maison de retraite puisque des jeunes enfants de la commune sont venus à plusieurs reprises rendre visite à nos ainés. Les retours sont très positifs et nous voulons continuer ces rencontres qui procurent énormément de joie.   Nous avons demandé à la directrice si les repas des cantines scolaires de la commune pouvaient être préparés par la maison de retraite. Il faudrait modifier les cuisines qui pour l’instant ne sont pas adaptées, mais ceci pourrait être envisagé. Nous pensons que celà apporterait une qualité supérieure des repas à nos jeunes enfants. Nous remercions encore la directrice d’Eliza Hegi de nous avoir accordé du temps pour cette entrevue. [...]
3 février 2020MEDIABASK 05/11/2019 Quatre listes se profilent à Ustaritz Après celles du maire actuel et de son prédécesseur, deux autres listes pourraient se présenter à Ustaritz. Jean-Claude Saint-Jean et Bruno Cendrés sont dans les préparatifs.GOIZEDER TABERNA|05/11/2019|0 COMMENTAIRES  La mairie d’Ustaritz. Le bac à 16 ans, la mairie piquée, en 2008, au maire sortant en créant la surprise, Dominique Lesbats a toujours été “quelqu’un qui veut gagner”, reconnaît-il. Alors lorsqu’il perd, il se retire. Après avoir quitté le conseil municipal pendant six ans, à l’issue des dernières élections, le médecin d’Ustaritz fait son retour en politique pour une campagne qui s’annonce compliquée. En 2014, l’élection avait été serrée avec quatre listes au second tour. Son adversaire de l’époque, Jean-Claude Saint-Jean, pourrait revenir dans la course. Le suppléant du conseiller départemental Philippe Etcheverria (LR) et ancien conseiller municipal de Bernard Auroy devrait clarifier ses intentions d’ici la fin novembre. D’après nos sources, le syndicaliste Jeannot Lastiri pourrait le rejoindre. Une autre liste est en cours de préparation autour de Bruno Cendrès. La liste Ensemble pour Ustaritz voit plus large qu’Unis à Gauche, menée en 2014 par Cécile Saint-Martin puis Bruno Cendrès lui-même. Au-delà des étiquettes, c’est une liste citoyenne. Déçue par le mandat de Bruno Carrère, l’équipe de Cendrès s’est décidée à préparer une nouvelle candidature et se réunit pour cela tous les mercredis à 20 heures à la salle Maliarena. Pour sa part, l’actuel maire a déjà annoncé sa candidature, en revanche, les élus démissionnaires de sa majorité ne comptent pas présenter de liste. [...]
2 février 2020Depuis quelques années maintenant, la ville d’Ustaritz se développe massivement. Cette évolution entraine la réalisation de nombreux projets immobiliers ou d’aménagements et met les différents acteurs de la commune (mairie, habitants, entreprises …) face à un problème croissant : quelles solutions pour les déchets inertes issus de ces projets de développement ? Ces déchets inertes sont composés de terres, roches et autres limons issus des différents travaux de terrassement et aménagement. Bien qu’appartenant aux propriétaires des terrains en cours de travaux, ils sont acheminés par les différentes entreprises du BTP sur des parcelles ayant reçu une autorisation de remblai. Ces sites souvent accidentés permettent d’optimiser les surfaces en activité agricole, parking, reboisement etc.. Mais à ce jour, bien que de nombreux sites soient éligibles et exploitables, les entreprises peinent à obtenir les autorisations nécessaires et sont contraintes à évacuer les déchets sur d’autres communes situées à de nombreux kilomètres. Cela entraine un impact à la fois économique, avec une hausse du prix des travaux, mais également environnemental, notamment en accentuant les flux de circulation de véhicules poids lourds (impact carbone, bruits, dégradation des voiries, circulation difficile …).  La majorité des dossiers de demande d’ouverture de remblais sont refusés, bien souvent sans justification. Et aujourd’hui, ces sites classés éveillent la méfiance des riverains, associations, et autres services publics. Tout le monde est concerné par la gestion des déchets inertes. Notre ville se développe à grande vitesse, c’est pourquoi il est important d’agir vite pour le bien de l’utilité publique. Directement confronté à ce problème, les entreprises locales du BTP attendent de nous les améliorations suivantes : – Une prise de conscience générale du problème (services publics, riverains, globalité des entreprises) – Un appui de la Mairie dans la rédaction et suivi des dossiers, avec un rappel des normes, nature des déchets admissibles, responsabilités en cas de litiges et dégradations, impacts environnementaux …  – L’ouverture d’un partenariat avec la CAPB pour une meilleure gestion des sites admissibles et exploitables  – L’animation de réunions d’informations auprès des associations et des comités de quartier. Nous pensons que la Mairie, les associations de défense de l’environnement et la CAPB pourraient évaluer les sites éligibles sur la commune afin d’avoir des projets structurés pour le bien des Uztariztar. Nous sommes persuadés que l’écologie et l’économie ne s’opposent pas. Nous devons travailler ENSEMBLE en respect des lois de l’environnement et en facilitant le travail des acteurs économiques. Les Installations de Stockage de déchets Inertes (ISDI) et Installations Classées Pour l’Environnement (ICPE) sont destinées à traiter et valoriser les déchets du bâtiment (béton, ferraille etc ). Ces installations sont essentielles, la mairie et la CAPB doivent faciliter l’implantation de ce type d’entreprise dans les zones éloignées des habitations et proche des grands axes RD 932 pour Ustaritz, afin de réduire les nuisances liées à cette activité. Au cours de notre entretien, les entreprises locales ont également mis l’accent sur la nécessité d’ouvrir de nouvelles zones artisanales, en particulier sur l’axe D932. Une forte demande existe de la part des entrepreneurs et artisans locaux, qui souhaiteraient se développer dans notre commune. Un partenariat avec la commune est donc recommandé afin d’évoluer sur une économie de production en complément de l’actuelle économie de résidence. Une commune dynamique avec un fort bassin économique prendrait le pas sur une « ville dortoir ». [...]
31 janvier 2020Le club des labourdins d’Ustaritz ne s’est jamais aussi bien porté qu’aujourd’hui. La présidence et l’équipe de dirigeants en place depuis plusieurs années n’y est pas étrange. Leur dynamique est inchangée.  Leur investissement, la structure sportive qui est à disposition a permis au club d’obtenir le label « excellence » le club des labourdins d’Ustaritz fait partie des 7 meilleurs dans les Pyrénées atlantique. Fort de plus de 400 licenciés et d’un encadrement investi, la future municipalité se doit de continuer d’accompagner le club des LABOURDINS D’USTARITZ. Nous « ENSEMBLE POUR USTARITZ » tenons à rassurer le club sur les points suivants. –Maintien de la mairie sur les moyens de transport à disposition du club (mini bus). « ENSEMBLE POUR USTARITZ » s’engage à maintenir l’emploi créé par le club ainsi que la convention signée avec la mairie. Une étude sera menée afin de valoriser cet emploi qui est indispensable aux vues des objectifs du club. Les compétences et l’engagement de cet agent ne font plus aucuns doutes pour le périscolaire ou le club. -nous souhaitons qu’une collaboration entre le club et la mairie soit réalisée afin de réagir au plus vite en cas d’inondation de la plaine etxeparrea Une alerte sera lancée pour que les services techniques et les labourdins réagissent immédiatement en cas de crue. Les dispositifs de lestage seront stockés à proximité du terrain synthétique pour plus d’efficacité. Les Labourdins qui souhaitent développer le football féminin (déjà 40 licenciées féminines) nous ont signalé un problème de vestiaire. Nous souhaitons créer 2 cours de tennis couverts avec vestiaires et club house. L’aménagement de l’’espace libéré par le tennis sera attribué au club de football et réalisé en collaboration avec les Labourdins pour des vestiaires supplémentaires, espace de stockage etc… Nous tenons encore à saluer l’investissement remarquable des dirigeants des Labourdins qui permet aujourd’hui d’avoir un club de football à Ustaritz de qualité et très bien structuré.   [...]
20 janvier 2020Nous avons commencé ce weekend le tour des clubs sportifs, dans le cadre de notre préparation aux élections municipales 2020. Bien accueillis par les dirigeants du TENNIS CLUB USTARITZ, nous avons été convaincus des besoins de ce club en terme de développement. Le TENNIS CLUB USTARITZ est le premier club du 64 dans sa catégorie. Il aspire à poursuivre son accession vers le meilleur niveau régional voire plus. Par conséquent il est indispensable de mettre à disposition de ce club ambitieux des structures adaptées. C’est pour cela que nous proposerons la réalisation de deux courts couverts au complexe sportif ETXEPAREA. [...]
17 janvier 2020Vous avez été élus pour servir les concitoyens dans le respect des lois et pas pour imposer une idéologie. Vous aviez souligné dans votre programme, je cite « sortir d’une gestion autocratique en favorisant la concertation et l’écoute ». Vous vous étiez engagé à informer tous les habitants au fur et à mesure de l’élaboration du PLU avec des réunions publiques. Au final nous ne pouvons que constater que tous ces engagements sont restés vains ! P.L.U. Après avoir voté le 26 juin 2014 la révision du PLU, nous allons voter aujourd’hui le 19 décembre 2019 le PLU final. 5 ans et demi après. Je rappelle que nous étions en désaccord avec le PLU précédent. La loi ALUR du 24 mars 2014 a supprimé le COS. Cette suppression a eu un effet considérable sur la commune, puisque le COS permettait de modérer et de réduire le nombre de logements sur une parcelle. Les promoteurs ont profité de cette suppression pour développer l’habitat essentiellement collectif sur la commune. Vous ne pouvez pas imputer cette dérive seulement à l’équipe précédente puisque la loi ALUR est arrivée avec vous, en mars 2014. Suite à votre immobilisme, nous considérons que vous avez une part importante de responsabilité, et petit rappel plus de 750 logements auront été réalisés sous votre mandat contre 450 sous le mandat précédent. Vous n’avez rien fait pour diminuer l’urbanisation de la commune et aujourd’hui vous criez au loup en déclassant un nombre de parcelles importantes construites ou pas sur Ustaritz. Si j’osais faire un parallèle a l’actualité, c’est la même chose pour les retraites on diminue les cotisations en créant des contrats aidés (contrats que vous avez largement utilisés) et le gouvernement nous dit maintenant qu’il faut revoir le système des retraites car il n’y a plus d’argent. Cette révision aura été longue, trop longue, et on se retrouve à voter ce PLU 3 mois avant les futures élections municipales. Pour UAG ceci est inconcevable, surtout quand on voit la polémique que cette révision a soulevé. Nous pensons qu’un moratoire doit être respecté afin que la future majorité municipale puisse avoir un PLU en adéquation avec ses objectifs. Vous nous avez présenté le projet de PLU en septembre 2018. Depuis cette date une enquête publique a été réalisée et aujourd’hui nous pouvons constater que de nombreuses modifications ont eu lieu. Vous n’avez pas souhaité nous présenter ni nous expliquer ce PLU modifié en commission. Nous devons effectuer un travail de fourmis, parcelles après parcelles afin de vérifier et connaître les modifications réalisées. Lors de la commission d’urbanisme du 12 décembre dernier, j’ai demandé au 1er adjoint Mikel Goyheneche de présenter un document regroupant toutes les modifications réalisées entre le projet et le PLU final. Réponse: vous avez tous les documents nécessaires pour voir les modifications réalisées en comparant le projet et le PLU final. J’estime qu’une semaine ne permet pas de réaliser ce travail de fourmis, et cela montre la considération que vous portez à l’opposition Sur le PLU final, les modifications : • Une nouvelle zone UCNA apparaît pour certaines parcelles construites ou pas classées auparavant en zone A ou N. Nous en avons compté 305 dont 250 bâties ; Les 180 parcelles soulignées en page 246 du rapport de présentation me semble minimisées. Le règlement correspondant reste le même que les zones Agricoles ou Naturelles, ce qui reste inconcevable surtout dans les quartiers équipés de l’assainissement collectif. Ceci est un-leurre et correspond certainement à une mesure électorale, mais je ne pense pas que les Uztariztar tomberont dans le panneau. Les restrictions en zone UCNA me semblent trop fortes pour correspondre aux zones constructibles du code de l’urbanisme. La loi ALUR prévoit la densification des quartiers existants et ceci va à l’encontre de cette loi. • Certains quartiers moins urbanisés sont classés UC(a) alors que d’autres sont en UCNA. On peut se poser la question si du clientélisme a eu lieu. • Des nouvelles zones d’activités UY ont été créées et d’autres ont été supprimées. • Une zone UYisdi a été créée au bout du quartier d’Arrauntz, ce qui devrait entraîner des nuisances sonores et de pollution nouvelles dans ce secteur. • Petit rappel du débat sur cette isdi lors d’un conseil municipal : • Monsieur Cendres : “Nous avons appris que peut-être un centre de traitement de déchets serait installé à côté de chez Massoc.” • Monsieur Carrère : “C’est un dossier en instruction, il a été déposé par l’entreprise Toffolo. C’est une ISDI concernant les déchets inertes. Ils sont concassés sur place puis évacués. Un zonage spécifique est nécessaire au PLU. Nous sommes réticents à ce projet, malgré le trafic relativement raisonnable de camions qui nous a été annoncé. Nous avons fait un courrier en ce sens.” • Monsieur Cendres : “Le problème de cette question, c’est la route et le trafic” • Monsieur Goyheneche : “Affectivement, le problème c’est les allers-retours des camions. Ils arrivent à plein et repartent à plein.” Avez-vous changé d’avis, pouvons-nous avoir connaissance de ce courrier ? La zone Kapito-Harri disparaît et devient une zone Naturelle. Située à proximité de la RD 932 cette zone est particulièrement intéressante pour accueillir des entreprises. Ceci est souligné dans le rapport d’introduction, et au-delà je me pose des questions sur cette suppression. La mairie a vendu un terrain en zone UY à un investisseur et aujourd’hui la mairie passe ce terrain en zone Naturelle. Ce terrain a perdu énormément de valeurs et j’ai peur que cet investisseur parte en justice contre la mairie et il serait dommageable qu’il obtienne le remboursement de ce terrain aux vues des finances actuelles. Avez-vous eu cette analyse et avez-vous contacté le service juridique ? Les principales modifications que vous nous avez fait parvenir ont soulevé une interrogation : • Page 1) Pourquoi le restaurant Leku-Eder passe en UC • Page 3) A Legarrekoborda pourquoi le terrain classé N au PLU en vigueur, puis A dans le projet passe UC aujourd’hui • Page 3) A Etxehassia pourquoi le terrain classé UC au PLU en vigueur, puis A dans le projet passe UC • Page 5) A Herrauritz pourquoi le terrain classé N au PLU en vigueur, puis A dans le projet passe UC • Page 5) pourquoi déclasser la zone Ns en N • De plus, plusieurs CU et permis de construire ont été accordés ces derniers mois et nous pourrons constater alors qu’un nombre très important d’habitations se retrouvera en zone non constructible. Cela me semble incohérent ! Tous ces débats nous aurions dû les avoir en commission afin de travailler et de pouvoir apporter les modifications nécessaires. Nous pouvons constater qu’un nombre important de parcelles ont changé de zone, que des nouvelles zones ont été créées (UYisdi, UCna, UYc ). Pour toutes ces modifications importantes et le fait que les élections municipales aient lieu dans 3 mois, nous vous demandons de reporter le vote de ce PLU. Aux vues de ces modifications importantes je pense qu’une nouvelle enquête publique devrait être réalisée. Si tel n’est pas le cas nous voterons contre ce PLU. [...]
15 janvier 2020En ce début d’année, le groupe Ensemble pour USTARITZ souhaite vous présenter les meilleurs vœux pour l’année 2020. Le travail effectué tous les mercredis soir, nous a permis de construire un programme qui vous sera présenté dans les prochains jours. Les thématiques que vous trouverez dans notre programme sont les suivantes : – La démocratie participative – Les finances – L’urbanisme ( révision nécessaire du PLU) – La transition environnementale et énergétique – L’action sociale – Les commerces et artisanats – Le transport et la mobilités – L’agriculture et la forêt – Le tourisme – La vie scolaire et périscolaire – La culture et le sport. Nous souhaitons être à l’écoute de tous les Uztariztar. N’hésitez pas à nous contacter pour échanger sur le futur d’Ustaritz. [...]
15 janvier 2020Lors du dernier conseil municipal, la majorité a proposé l’installation de jardins partagés sur la commune. Nous avions ce projet en 2014. Par conséquent, nous partageons la volonté d’installer des jardins partagés. Mais nous avons été surpris du lieu choisi ! Après avoir déclassé plus de 400 maisons en zone agricole ou naturelle, la majorité va installer des jardins potagers sur un terrain… constructible ! Donc au final, nous aurons des zones agricoles avec des habitations et un terrain constructible avec des jardins potagers ! Quelle est cette logique ? Le PLU devrait être présenté au prochain conseil municipal, et à 3 mois des élections municipales, nous souhaitons toujours un moratoire. Plus de transparence, plus d’écoute, plus de concertation et plus de cohérence sont nécessaires à l’élaboration d’un PLU ! Nous nous engageons, si nous sommes élus, à demander une révision du PLU à la CAPB, à consulter et à concerter les Uztariztar tout au long du projet. [...]
30 octobre 2019Nous sommes un groupe de citoyens, issus de différentes sensibilités politiques, souhaitant apporter à notre commune un élan nouveau. Sans ostracisme*, responsables et humanistes, nous voulons être au service de TOUS les Uztariztar, et non au service d’une idéologie. ENSEMBLE POUR USTARITZ aura comme ligne de conduite une véritable démocratie participative. Nous nous réunissons tous les mercredis soir à 20h00 Salle Mailiarena afin de débattre pour le futur d’Ustaritz. Rejoignez nous pour apporter votre contribution à l’élaboration et à la réalisation du programme « ENSEMBLE POUR USTARITZ ». Bruno Cendres * Ostracisme : Action de tenir quelqu’un qui ne plaît pas à l’écart d’un groupe, d’une société, d’une manière discriminatoire et injuste : Être frappé d’ostracismes ! [...]